Facebook : Une menace pour Le Bon Coin ?

Facebook s’agrandit, multiplie ses fonctions. Avez-vous remarqué les onglets  “Groupes de Ventes”  à gauche de votre page d’accueil ? Les groupes de vente existaient déjà sur Facebook mais en quoi sont-ils différents aujourd’hui ?Désormais, vous pouvez accéder  à des groupes de vente entre Particuliers par géolocalisation. Ça ne vous rappelle rien ? Le Bon Coin serait-il en voie de disparition avec l’émergence de ces nouveaux paramètres Facebook ?

Aujourd’hui, Facebook dépasse le milliard d’utilisateurs dans le Monde : imaginez vous sur un site web, où vous pouvez communiquer avec vos amis, partager vos passions et centres d’intérêts, revendre vos affaires par géolocalisation… et tout cela en quelques clics !

>Premières impressions…

 fbGvente0

Dès lors qu’on clique sur l’onglet “Groupes de vente”, on aperçoit deux propositions : des groupes de vente près de chez nous et des groupes de ventes suggérés.

Comme son nom l’indique : “Les groupes de vente près de chez vous” propose des offres selon la ville où l’on se trouve. La géolocalisation est précise : on peut zoomer ou déplacer notre position sur la carte. En effet, les groupes sont constitués de particuliers qui vendent d’occasion leurs produits ou services.

Les groupes de ventes suggérés proposent des groupes dans la région, des groupes avec nos amis et ceux qu’on souhaite créer. De plus, Facebook nous propose de démarrer des groupes avec les amis qui ont aimé la même page que nous. Toutefois, on remarque que les groupes de vente près de chez nous sont sensiblement catégorisés dans la “Vente” – contrairement aux Ventes suggérés.

En effet, les groupes de vente “suggérés” rassemblent tous les types de groupes : des groupes publics, privés, dans la vente, dans l’événementiel, dans le tourisme..

>Quelle est la  différence entre le Bon Coin et Facebook ?

Créé en 2006, le Bon Coin est devenu – au fil des années – le 1er site des petites annonces en France. Finalement en 2016, le site se relooke et met place des nouvelles fonctionnalités : une sauvegarde de la recherche, un bouton de Social Sharing, une amélioration de l’application mobile (sur Apple Store et Google Play), une géolocalisation améliorée. On distingue toujours la séparation des onglets entre les particuliers et les professionnels .

leboncoin

 

 

Les filtres restent assez sommaire : une barre de recherche – le choix de la ville – les catégories et un tri par date ou prix. L’avantage sur ce site est que l’inscription peut rester anonyme : vous indiquez simplement votre email, un pseudonyme et un numéro de téléphone visible ou non.  L’inconvénient pour les vendeurs est qu’on peut être harcelé par les demandes. D’autant plus qu’il est nécessaire d’être réactif et de mettre à jour les informations pour conclure la vente rapidement .

Concernant la visibilité des annonces, le Bon Coin applique une politique tarifaire dès lors qu’on souhaite remonter la position d’une annonce sur la liste ou lorsqu’on déteint un compte géré par des professionnels. A l’inverse, les annonces des particuliers sur Facebook restent gratuites et plus facile à mettre en place. De plus, l’information (la date, le prix, les mises à jour de l’annonce) est vue par tous les membres du groupes et facilite ainsi la communication. Malgré cette facilité, il n’y aucun moyen sur Facebook ou sur le Bon Coin pour vérifier la fiabilité des utilisateurs..

Autrement, depuis avril 2016, dans le cadre du projet de loi numérique, les plateformes numériques telles que le Bon Coin devront déclarer chaque euro gagné par transaction et transmettre au fisc les données de leurs utilisateurs. Malgré le fait que les Sénateurs souhaitent qu’on déclare nos revenus au fisc, la question de l’article 23 quater relatif au projet de loi numérique sera débattu  dans le cadre de la loi de Finance 2017. Concernant les ventes sur Facebook, la question de la fiscalisation reste assez vague et l’entreprise se décharge de toute responsabilité concernant les groupes de ventes.

Aujourd’hui, la question n’est pas de savoir si Facebook est une menace pour le Bon coin mais quelle sera la conséquence sur les utilisateurs si l’article 23 quater est effectivement mis en place. Quelle sera l’avenir de ces plateformes actrices de l’économie collaborative?

 


Fatima GAfatiAS

Étudiante du Master 2 Commerce Électronique de l’Université de Strasbourg. Un goût prononcé pour l’innovation, les start-ups, les objets connectés et…Quotidiennement, attirée par les nouvelles technologies et leurs influences sur le marketing.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.