Amazon Video Direct : le nouveau service de visionnage vidéo

amzz

Après avoir marché sur les platebandes de Netflix en lançant son service de vidéo à la demande AmazonPrime Video, voilà que le Géant américain remet le couvert, en s’attaquant directement à Youtube, avec son nouveau service de visionnage video. Focus sur le nouveau service d’Amazon intitulé Amazon Video Direct !

Le principe est plutôt simple

Amazon Video Direct est un nouveau service de diffusion vidéo permettant à des créateurs professionnels de publier leurs réalisations en ligne via Amazon et les monétiser. Ainsi, la plateforme Amazon Video Direct a vocation à distribuer des vidéos à l’ensemble des clients d’Amazon Video et donne la possibilité, aux ayants droits, de choisir les modalités de rémunération dues à leur réalisations sans forcément passer par un contrat établi en bonne et due forme !

L’avantage d’Amazon Video Direct est donc la possibilité offerte aux réalisateurs vidéo de choisir entre plusieurs options de rémunération comme la vente à l’acte, la location, l’abonnement, la diffusion gratuite financée par la publicité ou encore l’intégration à l’offre Amazon Premium facturée à 99$ par an et comprenant le service Amazon Video.

Comment partager ses créations sur la dite plateforme ?

Pour que les réalisateurs puissent partager leurs contenus sur la dite plateforme, il leur est nécessaire de remplir certaines conditions car, contrairement à son concurrent Youtube, le service du géant Amazon est destiné uniquement aux créateurs professionnels. Et pour cause, Amazon souhaite privilégier l’accès aux réalisateurs qui s’investissent sérieusement, qui racontent des histoires intéressantes ou plus simplement qui produisent des contenus de qualité et ce, régulièrement !

Pour mener à bien son projet, le Géant du e-commerce n’hésite pas à demander aux potentiels réalisateurs, voulant s’inscrire à la plateforme, de démontrer leur présence légale et de remplir des critères spécifiques aux entreprise ou aux studios. Ils seront donc amenés à fournir certaines informations telles que le nom de leur entreprise, leurs informations fiscales et leur compte bancaire. Si ces derniers remplissent les conditions exigées, ils pourront s’inscrire directement sur Amazon Video Direct et profiter de son réseau d’utilisateurs pour partager leurs créations.

Concernant l’avancement du projet, Amazon a déjà réussi à recruter une vingtaine de partenaires parmi lesquels on retrouve des médias tels que « Guardian » ou « Mashable », des studios, des réseaux indépendants mais aussi des éditeurs spécialisés.

Pour ce qui est de la monétisation ?

Amazon Video Direct a axé toute sa campagne promotionnelle autour de la rémunération des créateurs. Et pour cause, le Géant américain propose trois options de rémunération aux créateurs de vidéos. La première est de percevoir le revenu pour leur vidéo au prorata du nombre d’heures visionnées par les internautes. Dans ce cas, les créateurs percevront une rémunération à hauteur de 0,15$ par heure de visionnage aux Etats-Unis et de 0,06$ par heure à l’étranger. Ce système de rémunération est plafonné à 500 000 heures par titre visionné sur l’espace d’un an, soit une somme maximale de 75 000$ par an pour une vidéo mise en ligne.

Autre possibilité, les créateurs pourront également proposer leur chef d’oeuvre à la location ou à la vente. Ils percevront alors 50% des recettes nettes dues aux abonnements, ventes ou locations effectués sur la plateforme d’Amazon.

Pour finir, ils pourront aussi opter pour le modèle gratuit financé par la publicité. Concrètement, ce modèle repose sur le principe d’accès libre tout en y incluant des publicités. Ainsi les ayants droits toucheront 55% des recettes nettes dues aux publicités vues avec leurs contenus !

En guise de bonus, le Géant Amazon lance le programme AVD Stars qui consiste à redistribuer, entre les cent créateurs de contenus ayant réussi à générer le plus d’engouement autour de leurs vidéos, la somme d’un million de dollars et ce, tous les mois ! De quoi motiver un grand nombre et accroître rapidement sa communauté d’abonnés. De plus, la firme de Jeff Bezos met à disposition les ressources de son infrastructure cloud ainsi qu’un tableau de bord affichant le suivi détaillé de chaque vidéo publiée.
La raison est simple, ce suivi permet de prendre en compte le nombre de spectateurs, la durée durant laquelle ils ont regardé la vidéo, ainsi que la note qu’ils lui ont décernée. Concrètement Amazon se démarque de Youtube en offrant différentes options de monétisation aux créateurs de vidéos !

Disponibilité du service

Pour l’instant, il est possible de partager les vidéos mises en ligne uniquement dans les pays où le service AVD est opérationnel, à savoir, les Etats-Unis, le Royaume Uni, l’Allemagne, l’Autriche et le Japon !

Ainsi les créateurs pourront intégrer leur productions au catalogue Prime Video disponible uniquement dans les pays cités au dessus. Ce catalogue fait partie des avantages de l’offre Premium que beaucoup connaissent notamment grâce à l’option de livraison express en un jour très plébiscité par Amazon.
Concernant la France, il ne fait aucun doute que ce service se démocratisera bientôt chez nous à l’instar de nos voisins allemands.

Flexibilité du modèle, transparence dans les mécaniques de monétisation et portée internationale immédiate sont autant d’atouts qui permettent au géant du e-commerce de se positionner en tant que rival direct de Youtube et des spécialistes du genre tel que Netflix.
Alors si vous êtes créatif, sérieux et déjà reconnu dans le domaine de la vidéo, optez pour le nouveau service Amazon Vidéo Direct !

 

 

Mikael Corica

IMG_0191Etudiant en Master 2 Commerce Électronique.

Titulaire d’une licence Administration Economique et Sociale obtenue à la faculté de droit de Mulhouse et d’une première année de Master en Responsabilité Sociale et Environnementale.

Passionné de jeux videos et de nouvelles technologies.

Porte un réel intérêt aux objets connectés et à l’industrie mobile.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.