Les Chatbots de Facebook débarquent sur Messenger !

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Après avoir lancé son onglet « Shopping » permettant à certaines enseignes américaines de vendre directement sur la plateforme, voilà que Facebook élargit son empire au-delà des réseaux sociaux en intégrant des fonctionnalités de commerce en ligne. Le Géant du net a en effet annoncé officiellement l’arrivée de ses ChatBots dans nos quotidiens. Les bots nous proposeront ainsi divers services et produits répondant à toutes nos exigences et cela en toute simplicité. Vous l’aurez bien compris, “ ChatBots is coming !“.

Focus sur cette nouveauté qui va bouleverser les codes du commerce en ligne. 

635956375580068791-chatbots

C’est à l’occasion de la fameuse conférence F8, tenue le 12 Avril dernier, que Marc Zuckerberg a officiellement annoncé l’intégration de Chatbots sur sa plateforme Messenger. L’objectif est de positionner Messenger comme l’outil de référence, à la fois pour les services d’information mais aussi pour les transactions commerciales en ligne.

Concrètement à quoi serviront les ChatBots sur Messenger ?

Les Bots ou plutôt les Chatbots sont des logiciels dotés d’une intelligence artificielle et capables d’interagir avec les 900 millions d’utilisateurs de Messenger afin de leur proposer des services divers, allant de l’abonnement automatisé pour certaines informations, à la prise de commande et de paiement. Ils permettront, en outre, de rester informé en “chattant“ avec les bots de certains médias, de faire du Shopping en interagissant avec les marques telles que Zalando ou encore d’effectuer des réservations d’hôtels via la conversation entretenue avec le bot d’Expédia par exemple.

Toutes nos informations personnelles, que ce soit nos préférences ou encore nos coordonnées bancaires, seront centralisées sur la plateforme Messenger.

De plus, ces petits robots seront capables d’analyser nos comportements d’achats et d’apprendre très vite nos habitudes, nos goûts et autres préférences pour nous proposer des services adaptés à nos exigences. L’objectif est d’interagir avec l’utilisateur, non pas pour faire la conversation, mais pour pousser à la consommation.

Mais comment ça marche? 

Avec l’intégration de ces fameux bots dans Messenger, de nombreuses marques y voient une opportunité d’être au plus près des utilisateurs en interagissant avec eux et en leur proposant une multitude de services et de produits. Pour ce faire, les différents développeurs disposeront d’une interface de programmation permettant de concevoir leurs propres Chatbots au sein de la plateforme Messenger. Etant donnée que les Chatbots feront remonter les informations les plus pertinentes, l’utilisateur n’aura plus besoin de chercher sur le web ou de comparer via des applications. Il ne sera donc plus nécessaire de télécharger des applications mobiles. De plus, toutes les informations seront centralisées, ce qui signifie qu’après que l’utilisateur ait paramétré ses informations sur la plateforme Messenger, les Bots se chargeront de tout. Fini la perte de temps occasionnée par le téléchargement et la création d’un compte sur ces différentes applications.

Parmi la multitude de bots déjà annoncés, on retrouve de grandes enseignes comme Zalando pour commander des chaussures, CNN pour se tenir informé de l’actualité ou encore Burger King pour commander son menu.

Comment Facebook compte tirer son épingle du jeu? 

Facebook compte bien chambouler nos quotidiens avec la mise en service de cette nouvelle fonctionnalité que représente les Bots. Effectivement, si on regarde de plus près la situation, on peut en déduire que ces Chatbots remplaceront très vite toutes nos applications mobiles. Cela signifie donc que Facebook se retrouvera en position de force en imposant cette nouvelle tendance et fera de l’ombre aux incontournables stores d’IOS et d’Android.

De plus, avec l’arrivée des Bots dans nos quotidiens, il ne sera plus nécessaire pour les entreprises de mettre en place des techniques marketing pour attirer les internautes et leur vendre des produits ou service. Un grand bouleversement s’opère donc marquant ainsi la fin du Inbound Marketing.

L’objectif de Facebook est de faire de sa Plateforme de messagerie instantanée un outil indispensable dans le quotidien des utilisateurs rassemblant ainsi toutes les interactions en ligne. Messenger ne sera plus seulement un espace de discussion mais aussi un espace pour s’informer, commander, acheter. Mais le plus impressionnant dans tout cela, c’est que Facebook parviendra à toucher un très grand nombre d’utilisateurs instantanément avec cette nouvelle fonctionnalité. Il va sans dire que l’intégration des Chatbots aura un très gros impact aussi bien dans le commerce en ligne que dans nos vies de tout les jours.

De plus, l’arrivée des Bots représente une vraie opportunité pour les marques. Ces dernières pourront déléguer de nombreuses tâches à ces dits Chatbots sans pour autant perdre en interactivité. Il s’agit pour ces dernières, d’un canal supplémentaire pour maintenir une proximité avec les clients.

Quelques critiques?

Néanmoins, certaines personnes pourraient voir ces nouveaux amis d’un mauvais oeil. En effet, il faut bien prendre conscience que si les Bots sont dans la capacité de nous proposer des contenus pertinents, c’est parce qu’au préalable, ils auront scrupuleusement étudié nos habitudes et nos préférences. En somme, il faudra donc gentiment, mais sûrement, laisser des robots s’immiscer dans notre espace privé et nous accabler d’informations en permanence. Cela peut très vite s’avérer dérangeant, très dérangeant sur le long terme.

Il serait donc bon de limiter l’intrusion de ces bots dans nos espaces privés au risque d’être très vite lassé par ceux-ci.

Pour éviter tout débordement liés à une trop forte intrusion de nos chers amis, Facebook a mis en place une fonction sourdine et un bouton de blocage.

Un autre obstacle peut être posé : le fait de confier nos données bancaires en l’occurrence. Effectivement, nous ne sommes pas à l’abri d’une faille dans le système, et qu’adviendra-t-il de nos informations si celles-ci étaient piratées?

Il faudra donc que Facebook puisse garantir certaines mesures de sécurité quant à la protection de nos données personnelles pour espérer convaincre les utilisateurs les plus sceptiques de faire appel aux services des ChatBots…

Mikael Corica

IMG_0191Etudiant en Master 2 Commerce Électronique.

Titulaire d’une licence Administration Economique et Sociale obtenue à la faculté de droit de Mulhouse et d’une première année de Master en Responsabilité Sociale et Environnementale.

Passionné de jeux videos et de nouvelles technologies.

Porte un réel intérêt aux objets connectés et à l’industrie mobile.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *