L’UE et la Chine ont signé un accord pour le développement commun des réseaux 5G

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Le 28 septembre 2015 à Beijing, le commissaire européen, chargé de l’économie et de la société numériques, M. Günther Oettinger et M. Miao Wei, le ministre chinois de l’industrie et des technologies de l’information ont signé le partenariat pour un développement des réseaux 5G.

5G

La 5G

Malgré la puissance des réseaux 4G, dans le futur, nous aurons besoin d’une infrastructure capable de supporter presque 30 fois plus de trafic qu’aujourd’hui. Il est aussi nécessaire d’avoir une telle infrastructure à cause de l’émergence d’Internet des objets (Internet of Things). Selon le commissaire Oettinger, le réseau 5G sera un réseau plus rapide, mais aussi la colonne vertébrale du futur digital de l’Union Européenne. Les réseaux 5G doivent servir comme support infaillible du marché européen des IoT – des voitures connectées, des maisons connectées et tous les autres objets connectés. La déclaration de coopération vise plusieurs objectifs. En première place, il faut avoir un accord global sur la conception, les fonctionnalités de base et les technologies les plus importantes qui seront utilisées pour le développement de la 5G jusqu’à la fin de 2015. L’UE et la Chine se chargent de promouvoir une standardisation de la 5G, qui supportera aussi le travail de standardisation fait par le 3GPP  (3rd Generation Partnership Project) et l’ITU (International Telecommunication Union). Les deux parties vont aussi explorer des possibilités de coopération dans la recherche en ce qui concerne la 5G comme technologie de télécommunication. Les entreprises de la Chine et de l’Union Européenne auront beaucoup moins de difficultés pour participer dans des projets de recherche en Chine et dans l’Union Européenne. L’UE et la Chine vont étudier les possibilités de collaborer dans la création des services pour la 5G et leur application, plus particulièrement dans le domaine d’Internet des Objets. Un autre objectif concerne l’identification et l’ajustement des fréquences radio les plus utilisées pour qu’il soit possible de mettre en place les réseaux 5G et définir les fréquences à utiliser. De l’autre côté, il a été convenu que les associations du développement 5G chinoises et européennes auront un accès égal au financement de recherche et à l’accès au marché. Cette démarche va concerner l’association 5G PPP du côté européen et l’IMT-2020(5G) Promotion Association du côté chinois.

La technologie de 5G elle-même promet un transfert des données jusqu’à 20 Gb/s. Elle va éclipser la technologie 4G qui est actuellement utilisée et offre une vitesse maximale de 1 Gb/s. La technologie des réseaux 5G est décrite davantage et en détail dans l’article de Mikael CORICA sur notre blog. Il est prévu de commercialiser la 5G et les services attachés en 2020. Pour atteindre ce but, la Commission Européenne a consacré 700 millions d’euros par le biais du programme Horizon 2020. Cette somme sera investie dans la recherche et le développement et dans l’innovation des réseaux pour permettre le passage vers la 5G.

L’accord entre l’UE et la Chine vient après deux autres accords de coopération, qui ont été signés entre l’UE d’un côté et la Corée du Sud de l’autre en mois de juin 2014, et entre l’UE et la Japon en mois de mai 2015. La Chine sera un des grands acteurs dans le développement de la 5G, mais représentera également le plus grand marché pour des technologies 5G, des produits et des services liés à la 5G. Grâce à la déclaration de coopération, des entreprises européennes auront un accès beaucoup plus facile au marché chinois. La Commission Européenne vise des partenariats avec les acteurs majeurs dans le domaine pour ne pas rater la standardisation des réseaux et pour permettre aux entreprises européennes, plus particulièrement les compagnies de télécommunication, un développement durable. Cet accord vient dans un moment assez important, parce que les discussions pour la standardisation des réseaux 5G et pour les pré-requis pour les fréquences vont commencer en 2016.

 

Konstantin Kostov

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *