France Connect

Jusqu’à maintenant, pour entreprendre leurs démarches en ligne auprès des différents administrations (impôts, CAF, sécurité sociale, la mairie,….) les usagers doivent aller sur différents sites internet pour s’identifier avec des mots de passe différents en fonction de l’administration publique à laquelle ils s’adressent. Le  projet «  France Connect » développé par le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) et piloté par la DSIC (Direction interministérielle des systèmes d’information et de communication) pourrait changer bientôt cet état de fait.  Prévu pour 2016, France connect permettra  la simplification de la mise en relation des usagers avec l’administration.

france connect

Comment ça marche ?  

Permettre à l’usager d’accéder aux différents services publics  en ligne disponibles en France grâce à un système d’authentification et d’identification unique, c’est ainsi que le projet France Connect compte moderniser les services numériques de l’Etat et ainsi faciliter les démarches administratives des usagers.  La possibilité de bénéficier de ce dispositif se matérialisera par un bouton « France connect »  implémenté sur la page du site  de l’administration qui aura noué un partenariat avec cette dernière. L’adhésion à France connect restant  pour les organismes publics facultative.

En finir avec les multiples identifiants et mots de passe

Ce système permettra aux usagers de sites de services publics disposant du bouton France connect  de fédérer librement les  comptes qu’ils ont sur les autres sites des différents organismes publics et ainsi d’y accéder grâce à une authentification unifiée. Concrètement, une authentification commune à toutes les administrations sera mise en place pour l’usager dès lors qu’il aura créé son compte France Connect. Parmi les différents identifiants et mots de passe avec lesquels l’usager jongle pour se connecter aux services en ligne d’une administration, celui-ci en choisira un seul qui lui servira d’identifiant numérique unique.

La gestion des données personnelles  des utilisateurs

France connect fonctionnera comme un tiers de confiance mettant en relation internautes et administrations. Il  n’aura pas vocation à traiter les données personnelles de ses utilisateurs même si le dispositif effectue des traitements des données personnelles. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (Cnil) a par ailleurs dans sa délibération du 16 juillet 2015  donné un avis favorable à son lancement.

ando_Randrianjafisamindrakotroka Ando Randrianjafisamindrakotroka
Master 2 Gestion et Droit de l’économie numérique

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.