Le temps du marketing digital 3.0 ou web sémantique

Le web 3.0 est la troisième phase de développement du web. C’est un concept relativement nouveau. Il est communément appelé web sémantique parce qu’il permet de comprendre et interpréter les contenus de l’internet pour un accès facile et une exploitation plus performante. Il offre aux machines la possibilité de comprendre facilement la signification des données grâce au réseau de liens entre elles. Ces contenus sont intelligemment accessibles. Sa maîtrise donne un avantage compétitif à une entreprise qui l’utilise par rapport à ses concurrents.

Sans titre

Le marketing digital 3.0 permet de piloter et unifier les tâches en utilisant des technologies et des méthodes destinées à les automatiser. La maîtrise de cette nouvelle pratique permet de développer la visibilité de l’entreprise. Le Big Data du Cloud regroupe des informations interconnectées telles que : la géolocalisation, l’identité numérique, les goûts, les amis… Facebook utilise déjà Open Graph qui est une exploitation du moteur de recherche social Graph Search. Le Social Graph de Google est quant à lui Humming-bird qui structure les données de Google+.

Pour accroître leur « viralité », les marketeurs connectent leurs sites à Facebook via l’Open Graph qui facilite la vie de l’internaute par un gain de temps de recherche pour un maximum d’informations collectées. Aussi, il faut noter que pour accroître la visibilité de son site e-commerce sur le Graph Search, il est conseillé de créer des contenus engageant sur sa page fan, de renseigner des mots clefs et le nom de la société, tout en profitant des données de la géolocalisation pour fournir l’adresse de l’entreprise.

Bien que la plupart des CMS (Content Management System) soient compatibles avec les outils de graphes sociaux, un tel projet peut être confié à un service e-marketing de l’entreprise. Celle-ci profite de l’opportunité qu’offrent ces techniques en complétant les bases de données du système d’information et en faisant remonter des données à valeur ajoutée sociale. Comme ces techniques sont récentes, il est parfois conseillé, à défaut d’avoir les compétences nécessaires pour leur mise en place, d’externaliser le service en se tournant vers les laboratoires de recherches appliqués. Le budget est relativement abordable et la seule contrainte est le temps nécessaire à la recherche sur ces sujets qui sont nouveaux et leur mise en adéquation dans les bases de données.

Le marketing digital 3.0 permet à un site de e-commerce d’optimiser ses ventes par rapport à ses concurrents toutefois, sa nouveauté et sa mise en place peuvent constituer des obstacles à ne pas négliger. Les compétences dans le domaine sont rares que ce soit en interne ou chez les prestataires externes. Le volume des données à manipuler pour remplir les graphes sociaux n’est pas facile à maîtriser.

 

 

 

DIALLO YayaYaya DIALLO Etudiant en Master 2 Commerce Electronique à la faculté de Droit, de Sciences Politiques et de Gestion de l’Université de Strasbourg, je suis passionné par les nouvelles technologies de l’information et de la communication et éprouve un intérêt particulier pour la finance et l’expertise comptable.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.