La compétition pour la traduction instantanée

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

En mai 2014 Microsoft et Skype prenait de court le monde des nouvelles technologies en dévoilant un outil de traduction instantanée: Skype Translator.

Google n’est cependant pas en reste et talonne de près son concurrent avec son application: Google Traduction.

Image article

Communiquer sans parler la langue de son interlocuteur

Dans l’histoire Biblique les hommes, unis par une même langue, décidèrent de construire une tour dont le sommet atteindrait le ciel. Face à cette ambition Dieu décida alors de brouiller leur langage et de les répartir aux quatre coins du monde. L’existence de différentes langues et de barrières linguistiques remonterait à cet épisode. Cependant les géants du numériques semblent s’être mis en tête de remédier à cette situation.

Microsoft Translator travaille en effet depuis une dizaine d’année sur les outils numériques de traduction, leur coopération avec les équipes de Skype a permis la naissance de Skype Translator.

Ce programme propose une traduction quasiment simultanée de vos propos lors d’une conversation audio ou vidéo avec un interlocuteur en deux langues, l’espagnol et l’anglais. Cependant le programme est également capable de traduire par écrit environ quarante langues.

La technologie utilisée repose sur un réseau neuronal pour la partie reconnaissance vocale, capable d’apprendre les langues. Plus elle est utilisée, plus elle gagne en intelligence en apprenant de nouveaux mots et tournures et en les stockant sur un serveur.

Il est à noter que Skype Translator est toujours en développement et n’est actuellement disponible qu’en version bêta.

Google n’est cependant pas en reste dans avec son application de traduction instantanée: Google Traduction.

La traduction peut se faire via la saisie vocale, il suffit simplement de parler à l’appareil pour que la traduction écrite apparaisse sur l’écran et soit prononcée. Il est également possible de prendre en photo un texte manuscrit ou non afin de le traduire.

Google Traduction permet également de traduire les SMS, dispose d’un mode hors-ligne et comprend environ 90 langues.

La firme de Mountain View va mettre à jour sous peu son application, la nouvelle version devrait reconnaître automatiquement la langue de l’utilisateur et en proposer une traduction en temps réel dans la langue désirée.

Enjeux et limites

Les implications concernant ces outils sont importantes: le monde des affaires en serait certainement le premier bénéficiaire en permettant une réduction des coûts et des difficultés concernant la traduction.

Un usage pédagogique est également envisageable: en effet ces programmes pourraient permettre une nouvelle approche de l’apprentissage des langues. D’ailleurs une vidéo promotionnelle de Skype Translator met en jeu deux écolière: l’une Mexicaine, l’autre Américaine, en train de converser depuis leurs écoles respectives.

Cependant tout n’est pas encore parfait: Skype Translator en Google traduction présentent encore des erreurs de traduction. De plus ces outils sont adaptés à une conversation simple et ne peuvent remplacer l’apprentissage d’une langue et de ses subtilités, du moins pour le moment.

En dépit de cela ces outils sont prometteurs et ne demandent qu’un peu plus de développement et de maturité.

Thomas Bertrand

Etudiant en Master 2 Droit de l’économie numérique. Optimiste concernant les nouvelles technologies et attaché au droit du numérique.

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *