Le troc au service du e-commerce

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Autrefois, le troc qui s’opérait entre deux individus, ou deux groupes de sociétés, et portait sur des biens jugés comme étant de valeur équivalente, est de nos jours dématérialisé grâce aux nouvelles technologies. Il peut s’exercer sans échange d’argent, sous peine d’être considéré par la loi comme illicite. Perçu comme un acte de solidarité, le troc jouit d’une place de valeur et d’un engouement de plus en plus fort, au point de devenir l’argument favori de marques en quête de fidélité.

Le troc des premiers hommes s’est incarné, des siècles plus tard, dans le e-commerce dématérialisé de notre époque. Mais le mouvement inverse, du virtuel à l’échange de biens et de services réel, peut également se produire.

Actuellement, le géant chinois China Green Agriculture (CGA), produit et commercialise des fertilisants chimiques pour les agriculteurs et les horticulteurs. La CGA, cotée au Nyse, présentait pour l’année fiscale 2014 un chiffre d’affaires de 233,4 millions de dollars pour un bénéfice de 25,5 millions, montrant ainsi un parfait exemple de réussite dans le processus de troc moderne.

1052246_lactu-tech-en-asie-quand-le-e-commerce-conduit-au-troc-web-tete-0203848925441_660x442p(Source : http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203848925279-lactu-tech-en-asie-quand-le-e-commerce-conduit-au-troc-1052246.php?T2KdRJDtV3SsIVp1.99)

Finies les dépenses excessives : Le troc de nos jours, ça marche, c’est facile, c’est malin, économique et pratique. Le troc revient au goût du jour grâce aux réseaux de l’internet et la nouvelle donne qui s’offre aux entrepreneurs de l’économie collaborative. Il est considéré comme le remède anticrise grâce au développement du système D et répond à des aspirations plus profondes des consommateurs mutants.

Le E-commerce sur l’Internet offre de nouvelles perspectives pour le troc

Il existe de nos jours, plusieurs plateformes d’échange de biens et de services à travers l’internet, qui offrent gratuitement des services tels que l’échange d’un objet, qu’il s’agisse d’une voiture, un meuble, un jeu vidéo, un vêtement, un livre, ou un dvd. Mais il est également possible d’échanger vos services de bricolage, jardinage, garde d’enfant, aide ménagère, ou aide scolaire…

Grâce à l’internet, l’interaction est devenue plus simple et permet de multiplier les contacts entre personnes, de générer la confiance plus rapidement et faciliter la prise de décision entre inconnus.

Différentes startups se positionnent dans cet univers. Certaines privilégient la communauté et la rencontre, et permettent de créer une interaction avec le développement du branding, du crowdsourcing, du partenariat, et la nécessaire maîtrise du buzz .

Le e-commerce offre une vraie vision communautaire du troc grâce à son nouveau système qui est conçu pour permettre aux utilisateurs d’échanger avec des personnes à proximité et de faire des bonnes affaires.

troc_heures

(Source: http://www.lestrocheures.fr/#)

 

 

 Un contexte porteur dans un monde en perpétuelle mutation

 Le contexte économique, social et écologique actuel, mais également « la dématérialisation de l’économie» par les nouvelles technologies, s’avèrent indispensables au développement d’initiatives autour du troc. Ce dernier n’est en effet sans doute pas dépourvu de valeur. Dans le but de répondre à un besoin, il engage également à plus de solidarité et de responsabilité sociale tout en facilitant le recyclage.

 

Beaucoup se posent la question de savoir si l’argent pourrait disparaitre au profit du troc.

La question mérite une réponse, mais le retour en force du troc comme pratique commerciale est sans danger. Elle témoigne de la remise en question du rôle de l’argent comme catalyseur d’échanges et donc de créateur de lien social. La nécessité de se poser cette question consiste d’ores et déjà à reconnaitre que l’on peut dans nos vies de tous les jours, utiliser plusieurs formes de pratiques commerciales sans pour autant se fier seulement à l’argent.

 

Le système actuel favorise le troc et le présentera certes comme un levier marketing ou comme alternative aux modes de consommation actuels. Il sera bientôt considéré comme une pratique légitime, car reconnu comme moyen de paiement. Il permettra la cohésion entre les coéchangistes. Cette réapparition du troc indique sans doute un signal de faiblesse de la situation économique mondiale.

 

Pour plus d’informations, cliquer ici 

Mamadou Cherif Barry

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *