Le PlayStation Network à nouveau victime d’une cyber-attaque

Le PlayStation Network, le service de jeu en ligne de Sony, a été victime d’une attaque de déni de service (DDoS) le mois dernier. Bien que le service soit revenu à la normale, les mauvais souvenirs d’avril 2011 refont surface dans la tête des joueurs. En effet, le PSN a déjà été victime une première fois d’une cyber-attaque, exposant les informations personnelles de millions de clients.

PlayStation Network Closed

Image via cnet.com

Sony n’a pas été le seul à subir des attaques DDoS. Au même moment, les serveurs Battle.net de Blizzard, ceux de League of Legends, le site de la BBC ainsi que le service de jeu en ligne de Microsoft ont également été pris pour cible. Ces attaques DDoS proviendraient d’un collectif de hackers connu sous le nom de « Lizard Squad ». Ces derniers ont revendiqué sur Twitter être les responsables de la cyber-attaque dans le but de mettre en évidence la faiblesse du réseau.

 

Même si on peut penser au départ à une mauvaise plaisanterie, le FBI enquêterait sur ce groupe de hackers après que ces derniers aient alerté la compagnie aérienne American Airlines de la présence d’une bombe dans l’avion n°362 en direction de San Diego. A son bord se trouvait John Smedley, le président de Sony Online Entertainment. Pour des raisons de sécurité, l’avion a donc dû être détourné, à la plus grande satisfaction du hacker.

 

Plus de peur que de mal, John Smedley souhaite cependant que les médias ne confondent pas les responsables des attaques DDoS avec ceux qui affirment simplement y participer. En effet, un autre groupe de hackers, FamedGod, a revendiqué peu après, être le véritable auteur des attaques DDoS.

 

Le service PSN est revenu à la normale quelques heures plus tard et d’après Sony aucun vol de données personnelles n’est à signaler cette fois-ci.

 

Christophe BENTO
Etudiant en Master 2 Commerce Electronique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.