Montres connectées : un marché de niche ?

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Après Samsung, Sony ou encore LG et Motorola, Apple a enfin dévoilé sa montre connectée. Malgré l’attrait que peut présenter un tel produit, les consommateurs ne semblent pas prêts à investir dans un tel appareil. Une étude récente a d’ailleurs montré qu’il s’agissait d’un « marché de niche ».

Jackdaw[1] a publié en août dernier une étude sur le marché des montres connectées en dressant un constat clair et précis « Au mieux une opportunité de niche ».

S’il n’y a pas de chiffres précis sur le nombre de montres connectées vendues par les différents constructeurs, les estimations qui ont pu être faites tablent sur quelques millions d’unités vendues. Une goutte d’eau au regard des centaines de millions de smartphones vendus chaque année.

Les montres connectées seraient donc peu populaires chez les consommateurs. Plusieurs raisons permettent de l’expliquer.

La première raison concerne les usages. Quel est au final l’intérêt d’afficher ce que l’on voit déjà sur son smartphone sur un écran dont la taille est inférieur à 2 pouces ? La montre connectée actuelle est donc une simple extension du smartphone.

Certes il est possible de passer un appel ou répondre à un message via la montre, mais là encore au vu de la taille de l’écran cela semble difficile.

Ainsi, une montre qui n’est qu’une extension du smartphone suscite peu d’intérêt chez les consommateurs.

L’enjeu, pour les fabricants de montres connectées va donc certainement consister à proposer des montres fonctionnant indépendamment des smartphones, à savoir des montres dites autonomes. Cela permettrait sans doute d’apporter une véritable plus value par rapport aux usages actuels.

En outre, le faible engouement pour les montres connectées peut s’expliquer par la faible voire très faible autonomie des montres connectées actuelles.

Il est effectivement nécessaire de recharger la montre chaque soir en plus de recharger déjà son smartphone.

Avec une autonomie plus grande les montres connectées pourraient demain proposer plus de fonctionnalités comme la mesure de la qualité du sommeil. Ce qui ne serait sans doute pas inutile, en sachant que plus d’un tiers des français souffrent de troubles du sommeil.

Le marché des montres connectées n’en est qu’à ses débuts. Plus les technologies se multiplieront, plus les produits seront attractifs. Pour l’heure, il ne s’agit que d’un « marché de niche » où seuls quelques millions de consommateurs choisissent d’adopter un tel produit.

[1] L’étude de Jackdaw http://jackdawresearch.com/smartwatches/

Adrien Ramelet

Adrien RAMELET

Etudiant en M2 Droit de l’économie numérique, passionné par les nouvelles technologies et plus spécifiquement par le cloud computing, l’opendata, les smartgrids et les robots.

                         logo Twitter couleur  LinkedIn couleur  Viadeo couleur  Logo mail couleur

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *