La French Tech : les startups au coeur des métropoles !

Lancée fin janvier 2014, l’initiative La French Tech n’a pas manqué de susciter l’intérêt des Métropoles. Selon les mots de Fleur Pellerin, alors ministre de l’économie numérique, il s’agit, avec la French Tech de construire une « start-up République.» Mais qu’est-ce que la French Tech et où en est-on aujourd’hui ?

logo-Frenc-Tech-Aduan

Une initiative pour les startups

La French Tech est un appel à labélisation destiné aux métropoles françaises voulant fédérer les acteurs locaux de l’écosystème numérique. Il s’agit de dynamiser ces métropoles tout en assurant leur promotion à l’échelle internationale.

L’objectif est clair : favoriser l’émergence des start-up de niveau mondial capables d’apporter une dynamique en matière de croissance et d’emploi. Fleur Pellerin l’annonçait d’ailleurs clairement : « Linitiative French Tech cest dabord une ambition : construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises. Lobjectif, cest de tout faire pour que les prochains Google naissent et se développent ici, en France et en Europe ! »`

La French Tech est donc un dispositif de soutien de l’État aux métropoles innovantes, dotées d’un écosystème numérique dynamique et entreprenant.
Afin d’encourager les métropoles les plus innovantes, le label sera accordé à un certain nombre de métropoles. Ces dernières peuvent déposer une candidature au label French Tech. Si le label leur est accordé, les métropoles labélisées French Tech essayeront de promouvoir ce label à l’international.

Ensuite, 200 millions d’euros injectés dans un fond d’investissements géré par BPI France permettront d’investir dans des accélérateurs de startups privées.
Enfin, 15 millions d’euros seront mobilisés pour promouvoir la marque French Tech à l’international.

 

La French Tech Alsace

Le pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse est candidat pour une labélisation en tant que Métropole French Tech.
Si le label Métropole French Tech est délivré, un des avantages sera un accès à des subventions sur appel à projets pour des opérations d’attractivité internationale de l’écosystème labélisé.

La candidature du Pôle Métropolitain a été lancée le 12 juin 2014. Fin juin 2014, le cabinet qui accompagnera le Pôle Métropolitain pour construire, rédiger et porter le projet a été désigné.
Une première version de la candidature devrait être déposée à la mission La French Tech à Paris en septembre prochain. La candidature serait à priori finalisée à la fin de l’année.

De nombreuses métropoles françaises ont elles aussi déjà lancé leur candidature : Toulouse, Nantes, Lyon, Lille ou encore Bordeaux.
Les premières Métropoles recevront normalement le label La French Tech en septembre prochain.

 

Pour aller plus loin :
La French Tech http://www.lafrenchtech.com
La French Tech Alsace http://www.frenchtech-alsace.com

 

Adrien Ramelet

Adrien RAMELET

Etudiant en M2 Droit de l’économie numérique, passionné par les nouvelles technologies et plus spécifiquement par le cloud computing, l’opendata, les smartgrids et les robots.

logo Twitter couleur   LinkedIn couleur   Viadeo couleur   Logo mail couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *