Un réseau mobile pour les objets connectés

Pour transmettre de l’information, les objets connectés peuvent utiliser un réseau Wifi. S’il s’agit du mode de connexion courant des objets connectés, il faut souligner que ce type de communication n’est pas exclusif. Un grand nombre d’objets connectés utilisent en effet une bande de fréquence radio spécifique : la bande des 868 MHz.

Un réseau mobile pour les objets connectés

Source: http://www.personae-userlab.com

La bande des 868 MHz

Les objets connectés peuvent utiliser différents modes de communication : le Wifi, le réseau cellulaire (Gprs, Edge, 3G/4G) ou la bande radio des 868 MHz.

Les objets connectés de type alarmes à domicile, RFID, équipements de télécommande, ou encore outils de télécontrôle et télémesure fonctionnent en utilisant des fréquences basses sur la bande des 868 MHz.

Les compteurs de gaz ou d’électricité vont par exemple utiliser ce mode de communication. Ils vont ainsi transmettre des informations à bas débit, de l’ordre de 10 bits par seconde à 1 kilo bit par seconde.
Il n’est donc pas nécessaire de disposer d’un débit important, la quantité d’informations à transmettre étant faible. Par ailleurs, l’énergie consommée par ces objets est faible : une pile alimentant l’objet a une durée de vie moyenne de 2 à 5 ans.

Les objets fonctionnant sur cette bande des 868 MHz ont un modem directement intégré. Ils vont ensuite diffuser l’information au moyen d’antennes.

Ces antennes sont de petite taille et vont généralement couvrir une distance de l’ordre de 40 km. Reliées entre elles, ces antennes vont constituer un véritable réseau cellulaire.

Un véritable réseau de communication

Pour transmettre et échanger de l’information, les smartphones utilisent les réseaux cellulaires de type 2G, 3G ou encore 4G. Les objets connectés fonctionnant sur la bande des 868 MHz ne vont pas utiliser les réseaux cellulaires de téléphonie mobile. Ils vont en effet utiliser un réseau cellulaire fonctionnant sur une bande radio spécifique, celle des 868 MHz.

Sur cette bande des 868 MHZ, un véritable réseau cellulaire a été mis en place. Une société française, la société Sigfox [1] est le premier opérateur de réseau cellulaire entièrement dédié à l’internet des objets. Au lieu de fournir un réseau pour des téléphones mobiles, Sigfox fournit un réseau sur des fréquences basses.

Parmi les objets fonctionnant sur le réseau de Sigfox, nous pouvons notamment citer les panneaux lumineux de la société Clearchannel affichant de l’information dans les villes françaises. Plus de 12 000 panneaux fonctionnent actuellement sur le réseau fournit par Sigfox.
Des compteurs intelligents, mais aussi des places de parking sont elles aussi connectés sur ce réseau. [2]

Les avantages liés à l’utilisation de cette technologie sont nombreux. Moins d’antennes sont nécessaires pour couvrir tout le territoire (Sigfox estime qu’il faudrait moins de 1000 antennes pour couvrir l’intégralité du territoire) ; les stations de base (les équipements comprenant les antennes) sont 100 fois moins chères ; l’abonnement au réseau coûte entre 1 et 3 euros par an et par objet, et enfin cette bande des 868 MHz est une bande harmonisée au niveau européen.

Enfin sur le plan juridique [3], il faut noter que la bande des 868 MHz est ouverte, donc libre, c’est-à-dire une bande de plein droit. Il y a donc une autorisation générale pour les objets connectés fonctionnant sur la bande des 868 MHz. Il n’y aura donc pas besoin de demander une autorisation individuelle pour chaque dispositif de courte portée.

Les objets connectés fonctionnent donc également sur un réseau spécifique. Face à la croissance du nombre d’objets connectés, la question de la saturation de cette bande devrait tôt ou tard se poser.

[1]Sigfox : http://www.sigfox.com/fr/

[2]Les secteurs d’utilisation du réseau de Sigfox : http://www.sigfox.com/fr/#!/sectors

[3]Sur la réglementation relative àla bande des 868 MHz : décision 2006/771/CE modifiée par une décision de l’ARCEP 2012-0612; annexe 7 du Tableau national de répartition des fréquences

 

Adrien Ramelet

Adrien RAMELET

Etudiant en M2 Droit de l’économie numérique, passionné par les nouvelles technologies et plus spécifiquement par le cloud computing, l’opendata, les smartgrids et les robots.

logo Twitter couleur  LinkedIn couleur  Viadeo couleur  Logo mail couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.