Cruise RP-1 – Conduire “sans les mains”

Jusqu’à récemment, créer une voiture parfaite était une priorité seulement pour les principaux producteurs d’automobiles. Aujourd’hui, et c’est surprenant, deux nouvelles entreprises sont entrées dans la course – Tesla, qui vise à créer la voiture électrique idéale et Google, qui essaye de créer une voiture entièrement robotisée. Jusqu’à présent, le succès est partiel, mais les ressources disponibles sont énormes.

cruise_automation_audi_rp1_t

Source :  http://95octane.com/

Cruise Automotive – une jeune start-up – est sur ​​le point de montrer un grand progrès dans la création de voitures de type auto conduite. Son objectif est de transformer presque toutes les voitures les plus récentes en des machines partiellement autonomes, en y installant toutes les dernières innovations technologiques de ces dernières années. Même si la  voiture ne roule pas toute seule, c’est un grand pas dans la direction d’une conduite  “sans mains”.

L’innovation de la Cruise Automotive  appeléeCruise RP-1 ne transforme pas les véhicules en des machines qui sont totalement autonomes. Il ne s’agit pas d’amener les utilisateurs du point A au point B sans aucune intervention (surtout si les destinations sont dans un environnement urbain),  ce qui est le but de Google. En fait, l’appareil s’appuie sur des systèmes simples, différents et déjà existants conçus pour le contrôle de vitesse adaptatif, le respect de la trajectoire et un freinage d’urgence.

Le système se compose d’un capteur-caméra, qui est placé sur le toit de la voiture et un système radar supplémentaire positionné dans le coffre. Ensuite, un logiciel analyse les données provenant des deux dispositifs, en temps réel. Après l’installation de l’appareil, il suffit de cliquer sur le bouton “Cruise”. La voiture maintient seule la vitesse et la distance avec les autres véhicules, sans devoir appuyer sur les pédales ou toucher le volant. Grâce à des capteurs, des caméras et un ordinateur, la voiture peut naviguer dans son environnement et instantanément réagir aux changements. Par exemple, le système peut effectuer des ajustements de la vitesse. Malgré l’autonomie relative, le dispositif exige une personne derrière le volant, et doit être utilisé dans un réseau routier simple  – comme les autoroutes. Ses créateurs affirment que le système peut être intégré aux modèles les plus récents et peut être utilisé sur les routes en dehors des villes.

Selon le fondateur du Cruise Automotive, Kyle Vogt, le système doit être un mélange entre le projet ambitieux de Google pour une voiture entièrement autonome et les solutions individuelles d’assistance des conducteurs. En fait, la société propose seulement un pilote automatique entièrement fonctionnel. Le dispositif complet coûtera 10 000 $ et devrait être lancé en 2015.

Venelina KONDEVA

Etudiante en M2 Commerce Electronique à l’Université de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.