Doctipharma : le pharmacien en ligne

Le leader internet sur la santé, Doctissimo, a lancé en Mars 2014 Doctipharma.fr, nouveau site de e-commerce pour la vente de produits de parapharmacie et de médicaments sans ordonnance. Le site rassemble les sites de pharmaciens d’officine pour leur permettre d’exercer leur profession en ligne.

On ne présente plus Doctissimo, lancé en Mai 2000 cette propriété de Lagardère Active réunit chaque mois en moyenne 8 millions de visiteurs uniques(*Médiamétrie//NetRatings mars 2014) et une communauté de 3,2 millions de membres. Depuis le mois de Mars de cette année, Doctissimo a introduit Doctipharma, une solution qui permet aux pharmaciens ayant une officine physique sur le territoire français de créer leur officine en ligne. L’ensemble des sites de pharmacies ainsi créés sont disponibles sur Doctipharma.fr afin que les internautes puissent acheter et être conseillés en ligne comme dans une officine physique. (DoctiPharma est une filiale à 100% de Doctissimo.)

Doctipharma permet ainsi à ses usagers de se voir offrir une diversité de produits dont la provenance est totalement transparente, un service continu et global accessible 24h/24, un service de livraison à domicile et/ou de retrait comptoir, la garantie de la discrétion maximale pour l’achat de produits intimes et donc bien sur la confidentialité́ des données, réelle clé de voute au cœur des problématiques relatives à la protection des données à caractère personnel. Cette confidentialité était bien entendu primordiale pour assurer à Doctipharma et ses utilisateurs des relations pérennes.

Une sécurité des paiements et un hébergement agréé des données de santé

Pour rappel, le cadre législatif de l’activité d’hébergement de données de santé à caractère personnel est fixé par l’article L. 1111-8 du code de la santé publique (loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des patients) dont les dispositions ont pour objectif d’organiser et d’encadrer le dépôt, la conservation et la restitution des données de santé à caractère personnel, dans des conditions propres à garantir leur confidentialité et leur sécurité. Dès lors, le service et les conditions d’hébergement offerts doivent être définis dans un (ou des) contrat(s) établi(s) entre le prestataire hébergeur et les déposants : professionnel ou établissement de santé ou personne concernée par les données.

Pour mémoire, les termes de la loi définissent que « […] les hébergeurs tiennent les données de santé à caractère personnel qui ont été déposées auprès d’eux à la disposition de ceux qui les leur ont confiées. Ils ne peuvent les utiliser à d’autres fins. Ils ne peuvent les transmettre à d’autres personnes que les professionnels de santé ou établissements de santé désignés dans le contrat prévu […] » et que « […] lorsqu’il est mis fin à l’hébergement, l’hébergeur restitue les données qui lui ont été confiées, sans en garder copie, au professionnel, à l’établissement ou à la personne concernée ayant contracté avec lui. […] ».

Conformément à ces dispositions, Doctipharma offre ainsi à ces professionnels de santé un service de conception, d’hébergement et de maintenance technique des sites internet destinés à la vente en ligne de leurs produits de parapharmacie.

Une initiative innovante

Le nouveau site de Doctissimo innove particulièrement avec la création d’un espace propre à chaque utilisateur dans lequel est conservé l’historique de ses commandes et ses conversations avec les pharmaciens. La volonté affichée de Doctipharma est d’établir un dialogue entre internautes et pharmaciens, prolongeant ainsi sur le digital le rôle de conseil du pharmacien dans son officine physique.

L’ambition de ce nouveau site est plus large, devenir le référent de la pharmacie en ligne. La directrice générale de DoctiPharma, Stéphanie Barré, l’énonce clairement : «Doctipharma.fr a l’ambition de devenir le référent de la pharmacie en ligne. Nous prendrons soin de développer cette offre en suivant scrupuleusement les recommandations des autorités de santé. Les consommateurs qui connaissent déjà̀ Doctissimo, retrouveront leur pharmacien en toute confiance sur Doctipharma.fr. Ils profiteront à la fois de la sécurité du circuit pharmaceutique, d’un accès facilité aux conseils de leurs pharmaciens, et de la souplesse du e-commerce qui leur assure le choix, le prix et le service. »

Au-delà d’une simple innovation, Doctissimo souhaite ainsi renforcer son statut de leader sur l’univers de la santé et du bien-être, « au-delà̀ de l’information et des espaces de discussions que Doctissimo offre à ses internautes, nous souhaitons nous diversifier vers une offre de services qui rapproche les internautes des professionnels de santé », se félicite Valérie Brouchoud, présidente de Doctissimo.

Un rôle prépondérant de l’internaute consommateur

La tendance continue de faire des utilisateurs potentiels de réels « consom’acteurs » est là aussi respectée puisque l’accent est mis sur les recommandations formulées par les internautes sur les produits distribués.

L’internaute peut ainsi faire son choix parmi un large panel de produits en fonction de différents critères tels que la qualité de service, la proximité ou encore le prix. Il peut avoir accès aux produits recommandés par les internautes, proposés et livrés en direct par un professionnel de santé.

Doctissimo a été élu site préféré des internautes français dans la catégorie famille, et ce, depuis 2011 (Classement NetObserver® des sites préférés des internautes français – février 2014).

Fort de son succès et dans la lignée de ses développements récents, Doctissimo a aussi lancé son application de coaching pour mal de dos, disponible sur l’App Store et Google Play, signe qu’en matière de e-santé l’actuel leader ne manque (toujours) pas d’ambition.

 

Christophe PUECH:
Etudiant en Master 2 Droit de l’Economie Numérique à l’Université de Strasbourg.
LinkedIn couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.