La différence entre le logiciel libre et l’Open source

A première vue, un néophyte pourrait dire que les logiciels libres et l’Open source sont deux termes qui signifient la même chose. Il est vrai que dans la pratique, ces deux concepts renvoient aux mêmes types de licence. Néanmoins, il existe une différence subtile entre ces deux concepts.

Open Source initiative

Open Source initiative

Rappelons qu’un logiciel libre est un logiciel qui peut être utilisé, modifié, étudié, dupliqué et redistribué librement  par la personne à qui le logiciel a été distribué. Ces libertés sont légalement encadrées et techniquement admises à condition que le code source du logiciel soit facilement accessible ou qu’il soit communiqué par son développeur. Il ne faut pas confondre le logiciel libre avec  les gratuiciels ou freewares qui ont la particularité d’être gratuits. En effet, le terme « free »  de free software (“logiciel libre” en anglais) ne signifie pas « gratuit » mais plutôt « liberté » car le logiciel libre offre des libertés que n’offrent pas les logiciels type propriétaires (Windows par exemple).

Le mouvement du logiciel libre est né avec l’influence de Richard Stallman en 1985. Ce dernier, en réponse au refus de ces collègues de lui communiquer le code source de leurs logiciels, a décidé de fonder la Free Sofware Foundation. Cette dernière s’emploie à garantir la liberté d’utiliser à son gré son ordinateur et toutes les fonctionnalités potentielles en favorisant le développement, la propagation et l’utilisation de logiciels libres.

La fondation a cherché à développer et à promouvoir la philosophie du logiciel libre ainsi qu’une définition en quatre points du concept. Seules les licences respectant les quatre libertés énoncées pourront être qualifiées de logiciel libre (Liberté d’exécuter le programme, de le modifier, de le redistribuer librement et de créer des œuvres dérivées à partir de celle-ci).

Les partisans du logiciel libre appuient leur revendication sur une philosophie  et une éthique particulière qui consiste à mettre en avant la liberté des individus à disposer de leur ordinateur comme ils le souhaitent, sans être contraints par les éditeurs de logiciels propriétaires qui « tyrannisent » le pauvre utilisateur en l’empêchant d’agir comme il l’entend.

C’est en réponse à cette philosophie que le terme d’Open source est apparu. En effet, certains détracteurs des principes du logiciel libre comme Eric Steven, Raymond et Bruce Perens ont souhaité promouvoir un concept rejetant les enjeux philosophiques et éthiques au profit de principe plus technique et économique. C’est ainsi que l’Open Source Initiative est apparue en 1998. Cette dernière propose une définition en 10 points pour caractériser un logiciel dit open source. Les principes de l’open source sont plus techniques et sa définition est  moins ambigüe et plus adaptée au monde des affaires et de l’entreprise.

Ces deux concepts sont donc contraints de coexister l’un avec l’autre. Le logiciel libre et l’open source ont chacun leurs visions propres et leurs façons de penser. Néanmoins,  l’expression et la pratique plus ancienne du terme “logiciel libre” a tendance à prédominer dans notre langage quotidien tandis que l’open source est plus souvent utilisé dans le monde professionnel de l’entreprise.

Jordan_MancelJordan MANCEL
Étudiant en Master 2 Droit de l’Économie Numérique
LinkedIn couleur

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.