Google Fiber

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Alors que le géant de l’internet Google annonce déployer son offre d’accès à internet Google Fiber auprès de 9 agglomérations aux Etats-Unis, quelles conséquences ce déploiement aura-t-il sur le marché américain et quels sont les avantages que présentent les offres de Google Fiber face à ses concurrents.

map

Le service Google Fiber permettrait aux particuliers d’accéder à internet à une vitesse allant jusqu’à 1 Gbit/s, soit 100 fois plus rapide que le réseau moyen actuel, et de souscrire, s’ils le souhaitent, à une offre TV de 200 chaînes de télévision HD et ceci pour $70 par mois.

Toutefois, pour obtenir cette offre, les agglomérations retenues par Google doivent travailler auprès de la société en complétant une liste permettant de les préparer pour ce type de projet. « Par exemple, ils devront nous procurer des cartes des conduits d’eau, de gaz et d’électricité afin que nous puissions planifier où placer la fibre » selon Google. Les villes devront aussi faire leur possible afin d’aider Google à pouvoir utiliser les infrastructures préexistantes pour éviter des travaux inutiles. De plus, au regard de l’accord de déploiement entre Google et la ville de Kansas City, une des trois villes déjà dotée de Google Fiber, il est possible d’observer une clause de « droit de passage » qui permettrait à Google de non seulement creuser et s’installer où il souhaite sur le domaine public, mais aussi d’obtenir les demandes de permis en cinq jours ouvrés,  l’accès au personnel dédié et l’accès aux infrastructures municipales pour installer et gérer son équipement.

Il est difficile de connaître les coûts pour les villes, mais celles-ci sont prêtes à débourser de grandes sommes d’argent car installer Google Fiber pourrait attirer des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies. De plus, Google offre un accès à internet basique et peu coûteux à la clientèle résidentielle, ce qui permettrait un accès à internet aux plus défavorisés.

Il faut néanmoins nuancer encore un fois. Ce qui peut paraitre aujourd’hui à la pointe de la technologie, peut devenir standard dans les prochaines années au vu de la vitesse de l’innovation. C’est donc un investissement à ne pas négliger de la part des villes.

Qu’en est-il du marché américain en la matière ? Google Fiber bouleversera-t-il les offres déjà en place ? D’après une lettre écrite par David L. Cohen vice-président du groupe Comcast – le premier câblo-opérateur américain, qui cherche à justifier la future fusion avec Time Warner Cable – avec l’arrivée de Google Fiber, les consommateurs ont plus de choix dans les offres de télévision payantes et cette fusion permettrait ainsi de faire face à cette concurrence. Est-il possible de qualifier Google Fiber de concurrent ? Il est difficile de réellement l’envisager, surtout auprès de Comcast. En effet, Google Fiber n’est vraiment installé que dans 3 agglomérations et compte se développer seulement dans 9 autres, ce qui représente seulement 2% du marché du haut débit. Même en matière d’offre de télévision, l’affirmation de Comcast reste à atténuer puisque l’on constate que des services tels que Hulu et Netflix ont dû faire face à de nombreuses complications avant de se faire une place face aux opérateurs de câble. Ainsi, Google Fiber a encore du chemin devant lui avant d’être considéré comme un réel acteur sur le marché.

Mais dans ce cas, quel intérêt aurait Google de devenir fournisseur d’accès à internet ? « Google Fiber est une tentative de Google de bâtir une nouvelle activité profitable », assure Carlos Kirjner, analyste chez Bernstein Research. Il estime que « cela ne fera surement pas de différence pour Google ou les opérateurs dans les prochaines années, mais Google regarde sur le long terme et nous pensons que dans cinq ans ou plus, cela pourra s’avérer être significatif et profitable pour Google mais aussi perturber les opérateurs en place ». Outre l’aspect financier, une des nombreuses raisons qui pousse Google à proposer un service d’accès à internet est de souligner l’importance de la neutralité du net, qu’un récent jugement d’une Cour américaine a remis en cause. Si les fournisseurs d’accès à internet décident de limiter des services, c’est majoritairement les services proposés par Google qui seront touchés (notamment Youtube). En proposant son propre service, Google pourra faire pression en s’attaquant directement à leur service et à leur profit par le biais de Google Fiber.

Pour plus d’informations sur les intérêts de Google : http://siliconvalley.blog.lemonde.fr/2014/01/18/une-semaine-dans-la-silicon-valley-neutralite-du-net-nest-yahoo/.

 

Victoria Lafay
Etudiante en Droit de l’économie numérique

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *