Bloquer les radars routiers par injection SQL

Des hackers ont mis au point une technique très simple pour déjouer la vigilance des radars routiers, grâce à une injection SQL.

Cette fois-ci, pas de procédure très compliquée, nécessitant d’être un génie de l’informatique ou de posséder du matériel de pointe. La technique mise au point par les hackers revient aux sources : du papier, un stylo et du scotch.

voiture-sql-description

Les hackers se sont souvenus que les solutions les plus simples sont toujours les meilleures et ont mis au point une attaque permettant de déjouer la vigilance des radars routiers français. Il suffit d’assembler des bouts de papier scotchés au pare-chocs sur lesquels on inscrit une injection SQL.

Une injection SQL est un type d’exploitation d’une faille de sécurité d’une application ou d’un site Internet. Pour faire plus simple, c’est une technique qui modifie une requête SQL existante pour écraser des valeurs, exécuter des commandes ou pour afficher des données cachées.

Les radars automatiques des routes de France fonctionnent grâce à des algorithmes qui reconnaissent les caractères des plaques d’immatriculation, et permettent de faire le lien entre la plaque et la voiture à laquelle elle appartient.

Cette technique reste très risquée à mettre en place : Il n’est même pas besoin de recouvrir la plaque, car si l’injection SQL inscrite sur le pare-choc de votre automobile parvenait à fonctionner, vous risqueriez d’effacer toute la base de données du radar automatique, voire de la Police. Les répercussions seraient sûrement plus importantes alors qu’une simple amende pour excès de vitesse.

0727718   Alexis CORNILLEAU

Etudiant en Master 2 Gestion et Droit de l’Économie Numérique, passionné de modernité, de nouvelles technologies, et d’e-sport.  Vous pouvez consulter mon profil  LinkedIn couleurou logo Twitter couleur 

Vous aimerez aussi...