L’accès à YouTube sera notifié, argument de Google lors des négociations avec les FAI

Le géant Google planifie la mise en place un système de test et de notation de la qualité d’accès à YouTube, outil qui permettra aux internautes utilisant YouTube de noter les Fournisseur d’accès internet  en fonction de  la rapidité et  la qualité de réception des vidéos.

 

tester_bp_chronoLe projet de la firme de Mountain View nommé  « Video Quality Report »  (en français « rapport de qualité vidéo ») permet de noter les FAI (fournisseur d’accès à internet) selon la qualité de réception des vidéos YouTube  par l’abonné. L’originalité de l’outil repose sur sa capacité à surveiller la bande passante des internautes de différents operateurs tels qu’Orange, Bouygues, SFR ou Free qui se verront recevoir une évaluation selon le service fourni. Cette initiative de Google est perçue comme une opportunité par les internautes désireux de connaître les appréciations et le classement des opérateurs en fonction de la bande passante fournie.

De plus, le système VQR de  Google aura le mérite d’inciter les FAI à renforcer leurs réseaux.  En effet, lorsqu’un internaute choisit une vidéo, le FAI vérifie le trafic réseau et s’assure qu’il a suffisamment de  ressources afin que la vidéo acheminée ne subisse de perte en termes de qualité. Les meilleurs FAI pourront ainsi décrocher  le label “YouTube HD Verified”, label décerné pour les vidéos en format HD avec téléchargement rapide.

Cependant, cet outil risque de déplaire à Free, dont les abonnés se plaignent des lenteurs du temps de chargement des vidéos. D’un autre côté, le service permettra à Google de s’assurer que les FAI se détournent  des autres sites concurrents comme Dailymotion et Vimeo.

Google espère ainsi, à travers la notation des FAI (sur la base de la qualité d’accès à YouTube), faire de ce système de classement un argument commercial.

Force est de constater que la plateforme tend de plus en plus à se rapprocher des FAI pour populariser son service auprès de leurs clients. En ce sens, SFR qui adhère à cette initiative a proposé dernièrement une offre permettant d’accéder en illimité à YouTube en 4G. De cette manière, le client bénéficie d’un accès au réseau à très haut débit (5 Go de Fair use et consultation illimitée des vidéos YouTube en 4G). Free par contre est en mésentente avec la firme californienne, situation matérialisée par le manque d’investissement dans l’infrastructure de la part de Google et par la limitation délibérée du débit du côté de  Free (on se demande quelle sera la note attribué à Free sur le VQR ?)

Sans oublier que ce service est tout simplement un coup dur pour les plateformes similaires à YouTube, comme Dailymotion, si la firme Google décide d’étendre son service à l’international  et que cette pratique se généralise.

 

Loukmane ABOUSSAID

Étudiant en Commerce électronique, passionné de l’univers du web et concerné par le reporting et la visualisation des données.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.