Grande arnaque : “Félicitations, vous êtes recrutés”

Les chômeurs convertis en “cheval de Troie” pour blanchir de l’argent.

Une société ukrainienne a utilisé des citoyens de toutes nationalités (Grecs entre autres) comme partenaires et intermédiaires afin de les impliquer dans une opération de blanchiment d’argent.

Blanchiment d'argent

Le siège social de cette société est à Kiev, en Ukraine, mais elle détient des bureaux à Tbilissi, à Berlin, à Bucarest et à Londres. Sa « spécialité » est la création d’unités de production dans les pays en développement, l’étude technologique et l’amélioration des systèmes de gestion d’entreprise.

La méthode d’approche des « partenaires potentiels » est simple, surtout qu’actuellement le taux de chômage dépasse les 27 %.

Les personnes travaillant pour la société recherchent sur Internet les CV des chômeurs qui cherchent un emploi dans le domaine marketing. Ensuite, ils communiquent avec eux par courriel et leur proposent une offre d’emploi, qui consiste a transférer des sommes d’argent parvenues de différents pays du monde via Western Union en Ukraine.

Selon la société, les frais pour ce travail s’élèveraient à 1000 euros par mois pour un temps partiel et à 2300 euros pour un temps plein. Outre ce salaire, l’agent recueille 5 % de la somme d’argent qu’il transfère…

…mais les problèmes ont commencé. La banque avec laquelle un individu a coopéré a été averti que son compte serait fermé car il est considéré comme suspect de fraude. Les dirigeants de l’administration fiscale grecque ont annoncé qu’il existe de fortes indications de blanchiment d’argent…

Selon le rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, le blanchiment d’argent sale était estimé à 1600 milliards de dollars dans le monde en 2009, soit 2,7 % du PIB mondial. Le blanchiment d’argent est au cœur des activités criminelles et représente une menace des plus importantes en termes de sécurité intérieure et de stabilité économique.

Source : www.zougla.gr

 

DSC01153Stéphanie MIHAIL

Étudiante en M2 Droit de l’Économie Numérique à l’Université de Strasbourg, avocate en Grèce et membre du barreau d’Athènes.

LinkedIn couleur Logo mail couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.