Des centaines de pirates informatiques réunis à Québec pour le Hackfest

Les 8 et 9 novembre derniers, un nombre considérable de pirates informatiques, parmi les meilleurs d’Amérique du Nord, se sont réunis à Québec dans le cadre d’un salon, appelé le Hackfest. Cet événement comprend deux jours de  formation et de conférences. La première journée s’adresse à un public curieux de la sécurité informatique et la deuxième à un public qui s’intéresse aux détails techniques de la sécurité. Ces deux journées finissent par une soirée de jeu pour pirater légalement un système informatique mis en place par l’équipe du Hackfest.

pirateCet  événement, qui en est à sa  5ème édition, regroupe quelques centaines de professionnels québécois et nord-américains de la sécurité informatique. L’objectif est de faire la promotion d’une bonne gestion de la sécurité informatique de l’entreprise, mais aussi d’attirer les passionnés de la sécurité informatique qui ont entre 25 et 35 ans, des étudiants, ainsi que de jeunes professionnels pour échanger sur les dernières tendances en cybersécurité. Ces passionnés spécialistes de la sécurité des réseaux montent des attaques, de manière légale, pour vérifier la sécurité d’un système et proposer des moyens de corriger d’éventuelles failles.

Le salon a recensé des invités un peu particuliers, des agents d’agences de renseignement, comme l’organisme responsable de la surveillance des télécommunications et des écoutes téléphoniques aux États-Unis (NSA), ainsi que le centre de sécurité des télécommunications du Canada (CSTC). Le but de leur présence est de recruter les meilleurs hackers. D’ailleurs une vingtaine de participants ont pu échanger avec les représentants de ces agences.

Au cours des deux journées que dure le Hackfest, des experts interviennent pour démontrer comment il est possible d’infiltrer et de contrôler un réseau informatique à l’aide d’un ordinateur ou d’un Smartphone. A l’intérieur du salon, un « hacker »  amateur de la sécurité informatique s’explique : « Moi, je pourrais faire comme si j’étais vous et réinitialiser votre mot de passe, sauf que je le fais à votre place et je mets le mot de passe que je veux ».

Des jeux de concurrence, sous la forme de compétions amicales ont eu également lieu. En plus de la cyber-guerre virtuelle, une figuration mettant aux prises deux entreprises imaginaires illustrait comment il est possible de se livrer à une concurrence informatique qui frise l’espionnage industriel.

« Nous reproduisons les conditions réelles des entreprises d’aujourd’hui, incluant les failles connues et moins connues de leurs réseaux et de leur infrastructure informatique. Des équipes d’experts en sécurité devront ensuite les exploiter et essayer de prendre le contrôle du réseau adverse, ou d’en soutirer des données et de l’argent » explique le représentant de cet événement annuel.

Durant ces deux jours, les participants se forment aux dernières mesures de protection et mettent leurs talents à l’épreuve. Tous ceux qui participent au Hackfest ont la chance d’en parler dans leur curriculum vitae pour montrer qu’ils ont la sécurité à cœur.

 

Hakim BouarabaHakim BOUARABA

Etudiant en Master 2 Commerce électronique à l’Université de Strasbourg, je suis passionné par le domaine du numérique, les innovations technologiques et le droit de l’internet.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Merci pour ce retour!
    Ce genre d’évènement sera toujours le bienvenu pour le bien du secteur informatique.
    Il est temps de re-booster la filière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.