Tolérance zéro en 2014, bannissement systématique de toutes extensions non référencées sur le Chrome Web Store

A la période des soldes, des remises et des cadeaux, le géant Google s’y met aussi en bloquant et en bannissant l’installation sur son navigateur Chrome de toutes les extensions non référencées sur sa boutique en ligne « Chrome Web Store », plateforme de centralisation des extensions du navigateur.

 

Google web store imageEn effet, pour préserver Chrome des extensions malveillantes, Google renforce ses mesures de sécurité. A partir de Janvier 2014, cette action sera traduite par l’ajout d’avertissements supplémentaires et surtout par la désactivation silencieuse des extensions d’installation sur les nouvelles versions de Chrome sous Windows.

Les plaintes des utilisateurs Windows, directement impactés par les extensions malveillantes qui remodèlent les paramètres du navigateur et mettent en doute la robustesse du produit Chrome, ont poussé Google à privilégier la notion de sécurité et à agir de la sorte pour s’assurer la main mise sur l’environnement.

En effet, il existe aujourd’hui une multitude de stores en ligne qui proposent des extensions gratuites ou payantes dont les fonctionnalités se différencient selon le domaine d’utilisation. Etant donné que Google ne validait et ne jugeait ces extensions virtuellement hébergées par d’autres comme conformes aux conditions de sa boutique en ligne, la firme de Mountain view a tout simplement décidé d’arrêter cette possibilité d’installer des extensions issues de sites tiers.

Cependant, pour des besoins de développement, certains développeurs web passant par le biais de différentes extensions à fin d’optimiser les paramètres du chrome, Google a estimé que l’utilisation de ces extensions tierces serait possible dès lors que les installations correspondantes demeurent locales.

De plus, concernant les extensions propres au réseau local d’entreprise qui n’affectent nullement les applications de Chrome, il est laissé aux administrateurs de ces réseaux locaux le soin de gérer le déploiement des stratégies internes à leurs entreprises de manière à accorder des autorisations à leurs utilisateurs de préinstaller voire d’installer certaines extensions.

Pour la plupart des développeurs qui travaillaient déjà avec des extensions issues de Chrome, ils utiliseront certainement la boutique en ligne « Google Web Store ». Pour les autres, la migration s’imposera puisqu’un grand pourcentage de leur clientèle utilise d’ores et déjà Google. Il sera néanmoins nécessaire de passer à la caisse et ainsi débourser des frais d’inscription ainsi que d’autres commissions exigées qui suivront que les développeurs jugent un peu élevés.

 

Loukmane ABOUSSAID

Étudiant en Commerce électronique, passionné de l’univers du web et concerné par le reporting et la visualisation des données.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.