Wibbitz, une révolution pour la presse?

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

La Start-up israélienne Wibbitz menée par Zohar Dayan et Yotam Cohen se propose de révolutionner la lecture de la presse sur internet en convertissant en 5 secondes les articles textuels en micro vidéos. Alors, vraie révolution ou fausse bonne idée ?

Art 5 image 1

L’idée est venue d’un constat simple comme le résume Zohar Dayan : « si les supports de lecture ont connu une vraie révolution numérique, le sacro-saint article est resté le même qu’à l’époque de nos grands-parents. Nous, on va changer ça ». En effet le texte constitue la quasi-totalité du corps d’un article de presse (dont celui-ci), qu’il soit physique ou numérique. Voulant changer cet état de fait, les deux cofondateurs de Wibbitz se sont également appuyés sur deux autres données. D’une part la croissance de la consommation mobile de la presse, étant donné que l’accès nomade (smartphones et tablettes) représente 33% de la consommation numérique de la presse en France [1]. D’autre part, il faut constater une croissance rapide de la popularité des contenus vidéo interactifs, plus adaptés à la consommation nomade de services.

Partant de là, ils sont arrivés à créer en deux ans un logiciel permettant de convertir un texte en vidéo d’une à deux minutes. Ce résultat a été rendu possible par la technologie NLP (natural language processing ou traitement de langage naturel en bon français) qui permet d’identifier les points clés et les thèmes d’un texte pour les synthétiser sous forme d’images, d’infographies animées, le tout servi par une voix off.

« On va révolutionner une industrie qui n’a pas changé depuis bien longtemps. »

Disponible depuis fin août sur l’Apple Store, Wibbitz disposerait de plus de 100 000 utilisateurs, produirait 10 000 vidéos par jour pour ses versions anglaises et espagnoles ; le tout en coopération avec près d’une centaine de journaux et de sites d’information en ligne, dont The Guardian, Forbes ou encore BBC News. La version française est encore à l’essai mais ne devrait plus tarder à être optimisée. Ainsi, le pari de la révolution de la presse est-il remporté ?

Il est encore difficile d’en juger, d’autant plus que cette application n’est pas sans poser certains problèmes. Il est en effet parfois difficile de simplifier à l’extrême des articles, en sachant de plus que la pertinence de l’infographie n’est pas toujours au rendez-vous. Par ailleurs, certains articles valent surtout pour leur style d’écriture. Comment réduire à des chiffres et quelques images un article nous faisant vivre le carnage syrien? Comment condenser les tribunes d’opinion sur des sujets de société? Car c’est bien cela dont il s’agit : la perception des idées derrières le texte brut. Or en résumant à l’extrême, on en vient à perdre la substance même de l’article, voire à perdre toute distance critique par rapport à l’information, ce qui conduirait à une sorte d’opinion unique.

Un succès au rendez-vous

Art 5 image 2

Toujours est-il que l’application a trouvé son public et est soutenue par des investisseurs importants. Ainsi la start-up est en négociation avec 15 groupes de presse pour intégrer un bouton « play » directement dans leurs articles. Cela aurait l’avantage d’augmenter les audiences, mais aussi et surtout les recettes publicitaires, bien plus élevées (de l’ordre de 1 à 10 [2]) lorsqu’il s’agit de vidéo « pre roll » comparé au simple bandeau présent actuellement sur les sites. Par ailleurs, Wibbitz a également réussi à lever près de 3 millions de dollars auprès d’investisseurs dans l’économie numérique, dont Horizons Ventures, le fonds hongkongais qui avait déjà investi dans Facebook en son temps…. Il y a de quoi lorgner du côté de ces start-up tout droit sorties de la Silicon Wadi israélienne !

Ainsi Widditz a un fort potentiel de développement, d’autant plus qu’elle s’est imposée en tant qu’intermédiaire entre les annonceurs et les éditeurs de presse, recevant l’argent des premiers pour le redistribuer (en partie) aux seconds. Et pour quel avenir ? Laissons donc la parole de fin à Zohar Dayan, « Eh bien, on espère que la presse n’est qu’un début. Matériel éducatif, recettes de cuisine… Après tout, n’importe quel texte web utilitaire est à portée de notre technologie ».


[1] Etude Audipresse « One 2012/2013 », effectuée de juillet 2012 à juin 2013, p.3 : http://www.audipresse.fr/media/document/one20122013/ONE20122013_CP_26_09_2013.pdf

[2] Global Digital Audience Report July to September 2013, http://www.turn.com/news/turn-report-shows-climbing-ad-rates-display-and-social/

Sources images: http://www.wibbitz.com/

 

DSC_0035Guillaume SAUTER

Etudiant en droit de l’économie numérique, europhile convaincu et concerné par la révolution numérique, les questions de cybersécurité, de protection des données personnelles et de sociologie humain-machine.

logo Twitter couleur  LinkedIn couleur  Viadeo couleur  Logo mail couleur

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *