L’entrée fracassante de TWITTER à la bourse de New York

Une décision très attendue par les investisseurs, finalement annoncée par les médias du monde entier le 7 novembre 2013.

Fondé en 2006 par Jack Dorsey, le dernier des big four de la communication en ligne a franchi le pas en annonçant son entrée à la bourse de New York le 7 novembre 2013. Il faut dire que l’introduction en bourse de l’un des plus grands réseaux sociaux avec plus de 230 millions d’utilisateurs a enthousiasmé les investisseurs du monde entier.

Pour son entrée, le site du microblogging américain, côté sous l’appellation TWTR sur le New York Stock Exchange (NYSE) affirme que 70 millions d’actions ont été  mises sur le marché au prix d’entrée de 26 dollars permettant de lever 1,82 milliard de dollars.

Victime de son succès, le titre a terminé sa journée  à 44,90 dollars, soit une hausse de 73% par rapport à sa valeur d’introduction. Ceci a permis au site une valorisation à hauteur de 24,9 milliards de dollars, c’est-à-dire 20 fois son chiffre d’affaires de 2013 estimé à 500 millions de dollars.

Une valorisation qui ne peut, en aucun cas être comparée à celle du plus grand des réseaux sociaux au monde (facebook) qui était valorisé de 100 fois son chiffre d’affaires lors de son introduction. Pour rappel, le first des big four avait levé 16 milliards de dollars lors de son introduction en bourse en mai 2002, ce qui lui a valu le record de la plus grosse introduction en bourse technologique aux Etats -Unis.

Il est quand même important de souligner que malgré le fait que Twitter détienne les comptes d’utilisateurs les plus influents de la toile, il ne semble tout de même pas encore trouver la bonne stratégie économique.

N’ayant jamais fait de bénéfice, le site des célébrités et des stars aurait perdu depuis 2010, 440 millions de dollars. Un déficit causé par ses lourds investissements peu rentables et son personnel. En plus, ses fondateurs déclarent que le réseau social n’a aucune chance d’être rentable avant 2015 malgré le fait qu’il soit valorisé 20 fois son chiffre d’affaire de 2013. Cette information a suscité de nombreux commentaires notamment chez les spécialistes de la finance et chez les médias.

L’autre problème majeur auquel Twitter doit faire face est son manque d’innovation et de créativité contrairement à ses concurrents directs, à savoir Facebook et Google.

Aujourd’hui, l’enjeu principal de Twitter est d’accélérer la croissance de son audience. Pour ce faire, le réseau collabore avec les professionnels du marketing du monde entier afin d’optimiser ses recettes qui sont loin de faire rêver.

Pour conclure, nous pouvons dire que le moment est arrivé pour l’un des plus grands réseaux sociaux de profiter au maximum de son succès afin de prouver ses capacités d’innovations et de gagner la confiance des professionnels du marketing.

 

Coumba FAYE, étudiante en M2 en Commerce Electonique à l'Université de Strasbourg. vous pouvez me joindre sur mon profil viadeoCoumba FAYE

Étudiante en M2 Commerce électronique à l’Université de Strasbourg. J’aime découvrir de nouvelles choses et diversifier mon horizon.

Viadeo couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.