eToro, «Votre réseau d’investissement social »

A l’ère du web 2.0 caractérisé par l’interaction toujours croissante entre les internautes, à l’image des nombreux réseaux sociaux qui prospèrent, on ne peut que saluer l’initiative d’appliquer un tel système au trading. C’est ce que propose eToro, le réseau d’investissement social.

Depuis plusieurs années déjà le trading, activité de spéculation habituellement exercée par les traders, est devenu une activité accessible à tous les particuliers au moyen de plateformes de trading disponibles sur internet.

Fondé en 2007 le réseau social eToro comptait en 2011 plus d’1,5 millions d’utilisateurs. Aujourd’hui il regroupe plus de 2,75 millions d’utilisateurs dans plus de 140 pays ce qui représente des dizaines de milliards de dollars échangés sur sa plateforme de trading et fait d’eToro le numéro un du trading social. Il s’agit d’un réseau d’investissement sur le marché des devises (appelé Forex) ou les traders sont invités à partager leur expérience. Ici les traders sont en constante formation en apprenant et en partageant.

Ainsi, comme tout réseau social, il vous sera demandé de créer votre compte, gratuitement, en fournissant votre nom, profession et photo. Il vous sera alors permis d’accéder au réseau d’investissement. L’inscription faite, ce réseau social vous offre plusieurs fonctionnalités comme la possibilité de disposer des conseils des meilleurs traders dans le monde. Il vous sera aussi possible d’effectuer des exercices pratiques en ligne avec les membres d’eToro afin de vous familiariser avec les outils de trading.

Mais encore, le réseau social d’investissement vous permettra de profiter des astuces partagées par les autres membres et de partager les vôtres sur le forum intégré au site. L’innovation réside donc ici dans la présence d’un réseau communautaire autonome qui permet à chaque investisseur d’observer, suivre et reproduire les actions d’autres investisseurs en temps réel.

Vous l’aurez compris, la vocation première d’un tel réseau social est de rendre accessible les marchés financiers à tous les individus notamment en simplifiant le trading des devises au moyen d’outils ludiques tel que l’OpenBook qui permet aux traders de partager entre eux informations et tuyaux en temps réel. La simplicité est au rendez vous.

De plus, les traders chevronnés y verront l’opportunité d’expérimenter une activité de trading plus sociale, dans une optique croissante de partage des informations publiées et d’interaction avec les autres utilisateurs.

Par exemple, l’outil CopyTrader mis en place sur eToro permet aux traders de copier leurs transactions entre eux, plutôt que d’effectuer des opérations de trading de manière traditionnelle. En clair, vous pourrez vous construire un portefeuille de personnes plutôt en fonction de la performance des traders qu’en fonction d’une analyse de marché. Dans cette optique l’outil Guru Finder développé par eToro aide les investisseurs à trouver les bons traders afin des les copier.

Le réseau d’investissement eToro est basé sur plusieurs plateformes de trading en ligne mais aussi sur Smartphones et tablettes au moyen de l’application dédiée, laquelle est téléchargeable gratuitement.

La socialisation croissante du réseau eToro s’illustre parfaitement par la récente introduction de nouvelles intégrations avec Facebook. Concrètement il vous est désormais possible  de savoir lesquels de vos amis Facebook utilisent déjà eToro et de les suivre sur le réseau d’investissement social. De plus,  l’action de suivre quelqu’un sur eToro sera publiée sur Facebook, permettant ainsi à vos amis Facebook de découvrir des investisseurs intéressants, si tel est votre choix bien sur. Enfin, vous serez désormais à même de voir les activités eToro des personnes que vous suivez, et ce, directement depuis le fil d’actualité Facebook. L’expérience de trading promet donc d’être plus sociable que jamais.

Avec des milliers de comptes ouverts chaque jour, et de nombreux développements en préparation, eToro a bien l’intention de rester le leader de la révolution du trading social.

Christophe PUECH

Étudiant en M2 Droit de l’Économie Numérique à l’Université de Strabourg

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *