Nike FuelBand, Jawbone, Fitbit : l’essor des bracelets connectés

Le marché des objets connectés est en pleine expansion. Alors que l’Idate estime à 15 milliards le nombre d’objets connectés en 2012, ce chiffre devrait grimper à 80 milliards en 2020. C’est dans ce contexte que Nike a lancé en France la nouvelle version de son bracelet, le Nike FuelBand SE.

Le 6 novembre dernier, Nike a ainsi rendu disponible son nouveau bracelet en France, au prix de 139€. Ce bracelet surfe sur la mode du “quantified self (la mesure de ses propres données), et permet ainsi d’enregistrer les mouvements effectués par son utilisateur au cours de la journée et les comptabilise en « fuel ». Le but est de se fixer un nombre de « fuel » à atteindre chaque jour, et le bracelet affichera la progression vers cet objectif. La particularité du Nike FuelBand est principalement son aspect communautaire, puisqu’il permet de partager ses performances sur les réseaux sociaux.

Bracelets

Ce nouveau coach électronique arrive sur un marché déjà occupé par d’autres bracelets connectés, comme le Fitbit ou le Jawbone UP. Ces derniers se différencient du nouveau-né de Nike par leurs fonctionnalités, plus étendues. En effet, outre le suivi de l’activité physique de l’utilisateurs, ces bracelets proposent une analyse du sommeil basée sur les mouvements enregistrés durant la nuit, ainsi qu’un suivi de l’alimentation. Ces bracelets doivent ensuite être connectés sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur afin d’accéder aux informations récoltées.

Avec l’arrivée des montres connectées lancées par des géants comme Samsung, Sony ou bientôt Google avec sa Nexus Gem, il est permis de se demander quel est l’avenir de ces bracelets connectés : arriveront-ils à survivre à cette nouvelle déferlante ?

 

Petite photo blogSégolène DELMAS

Etudiante en Master 2 Droit de l’Economie Numérique à l’Université de Strasbourg

LinkedIn couleur Logo mail couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.