La consommation économe et responsable : le re-commerce

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Selon Planetoscope, chaque année, plus de 20 millions de téléphones portables sont commercialisés en France, soit près de 63 000 téléphones vendus chaque jour. Il se vend environ 6 millions de tablettes et 3,1 millions d’ordinateurs par an en France soit l’équivalent de plus de 8 400 ordinateurs par jour. Les utilisateurs changent de téléphone tous les 23 mois en moyenne. De même, 2,5 millions d’ordinateurs sont mis au rebut chaque année par les entreprises – dont un million “en bon état de fonctionnement”… D’où l’idée de réutiliser les biens usagés !

portable_usages

http://www.gettyimages.fr

Le “recommerce” est l’activité qui favorise la re-commercialisation de biens usagés en organisant la revente par les détenteurs de ces biens aux commerçants. Il est aussi appelé “commerce inversé” car les biens effectuent le circuit inverse de celui qu’ils ont effectué lorsqu’ils ont été vendus neufs : ici c’est le particulier qui revend au marchand.

 

En 2011, Trendwatching, société indépendante d’étude de tendances, a analysé cette nouvelle dynamique des consommateurs de revente de leurs biens peu de temps après les avoir achetés. Selon l’étude, derrière le phénomène recommerce se cachent trois éléments :

  • Nextism : les consommateurs auront toujours une forte envie de tester de nouvelles expériences prometteuses,
  • Statusphere : le statut de consommateur économe et responsable (pour l’environnement) prend de plus en plus d’ampleur,
  • Excusumption : les consommateurs à court d’argent/de liquidités adoptent des solutions créatives

Le recommerce semble être une tendance sociétale et économique innovante, car selon Pierre-Etienne Roinat, le co-fondateur et président de Recommerce Solutions, société de reprise et de revente de produits d’occasion : “ il s’agit d’un modèle gagnant-gagnant : en obtenant, via la reprise, des réductions sur l’achat d’un appareil neuf, les consommateurs gagnent en pouvoir d’achat. Les distributeurs augmentent leurs ventes et fidélisent leurs clients”.

Cette pratique ne concerne pas seulement les particuliers. Les entreprises utilisent des solutions de recommerce soit pour valoriser les produits usagés dont elles n’ont plus l’usage dans le cadre de leur démarche environnementale et sociétale, soit pour disposer de matériel neuf en maîtrisant leur budget.

Le recommerce respecte le cadre juridique actuel en s’intègrant dans la stratégie européenne de gestion des produits en fin de vie appellée les “3Rs” : Réduire le nombre des déchets, favoriser le Réemploi des produits, faciliter leur Recyclage. Par le recommerce, il est possible de réduire la consommation de matière première et d’allonger la durée de vie des produits.

DSCN1759

Mariana Opris

Etudiante en Master 2 Droit de l’Economie Numérique à l’Université de Strasbourg. Vous pouvez consulter mon profil Logo Linkedin 1 .

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *