Le jardinage : terreau fertile du numérique

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Le jardinage, avec son implantation presque systématique dans les ménages français, doit s’étendre davantage aux nouveaux usages technologiques. En effet, son manque d’adaptation au E-commerce, lui est particulièrement néfaste.

Parrot-Flower-Power-Plante-11

Aujourd’hui, il suffit de taper “Jardinage” sur un moteur de recherche pour obtenir moult conseils. Cette tendance se confirme par le développement croissant d’applications dédiées telles que “Au jardin”, “Jardin”, “Calendrier Lunaire”… En sus, des considérations écologiques et économiques poussent à franchir une nouvelle étape.

Déjà utilisées par l’agriculture, les sondes intelligentes commencent à prendre une place de plus en plus importante dans nos jardins. Elles permettent à l’utilisateur de connaître par exemple, les besoins en eau, en lumière, en chaleur voire en engrais de la plante.

Certaines sondes de nouvelles générations permettront même de faire les quatre actions en même temps via son Smartphone. En effet, ces nouvelles sondes connectées via BLE au téléphone pourront en temps réel prévenir des potentielles carences. Ces technologies ont pour vocation de “connecter son jardin à l’Internet”, selon les dires de Henri Seydoux, PDG-fondateur de Parrot.

Ainsi, rien ne nous empêche d’espérer l’essor de nouveaux sites participatifs autour de ces technologies “vertes”, notamment sur des considérations écologiques, techniques voire économiques…

Haro sur les traditions ?

La question se pose naturellement ! La technologie, de plus en plus présente, peut générer une certaine perte d’autonomie chez l’utilisateur. Autrement dit, ce dernier arrosera sa plante non pas parce qu’il le devra mais parce que son téléphone lui aura dit, perdant de facto, le plaisir simple et apaisant de s’occuper soi-même de sa plante.

Vrai ou faux procès ? Tout dépend de savoir si le taux de “main verte” augmentera au cours des prochaines années.

The rose is red, the violet is blue, my sonde is ready, my flower is happy ”

 

image011 (2)Stefan PINHEIRO

Etudiant du Master 2 Commerce électronique et stagiaire chez Corteam. Retrouvez mes autres articles sur www.stefanwith.com

logo Twitter couleur Logo mail couleur

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *