Objets connectés : un marché à 1900 milliards en 2020 selon Gartner

1900 milliards de dollars. Le chiffre a de quoi surprendre, mais c’est le potentiel économique que représenteront les objets connectés à l’échelle mondiale en 2020. C’est ce que révèle Gartner dans sa dernière étude dévoilée lundi 7 octobre 2013 mettant en lumière les tendances du marché IT pour les entreprises et les utilisateurs.

Objets connectés

Objets connectés

Tout l’enjeu d’ici à 2020 consistera pour les acteurs économiques créant ces objets connectés, à développer autour de leur objet, des applications et services efficaces permettant de gérer aisément le produit. Les objets connectés créeront ainsi une grande quantité de données qui permettra aux acteurs utilisant ces objets de mieux comprendre, mais aussi de mieux agir dans leur secteur d’activité. Gartner va même jusqu’à parler de la possibilité de création de «nouveaux modèles d’engagement pour les consommateurs, les employés et les partenaires».

Ces objets collecteront des données qui représenteront 5% du chiffre d’affaires des entreprises du classement Global 100. Comme dans de nombreux autres secteurs des nouvelles technologies, les données s’avèreront être un véritable moteur économique pour les entreprises développant des objets connectés. Les utilisateurs quant à eux auront la possibilité d’interagir entre eux lorsqu’ils utiliseront ces objets.

Aujourd’hui, les objets connectés plébiscités par les particuliers sont essentiellement ceux tournant autour de la e-santé. Tensiomètre intelligent, bracelet capteur d’activité ou encore coach électronique sont autant d’objets en vogue chez les particuliers. Nous sommes loin des objets connectés traditionnels comme l’ordinateur ou le Smartphone : des objets que les utilisateurs portent sur eux et emportent partout avec eux.

D’après Gartner cette tendance de l’informatique portable («wearable computing») ou plus littéralement de ces objets connectés que l’on portera sur soi comptera 30 milliards d’appareils et d’objets connectés en 2020 avec leur propre adresse IP, alors qu’ils n’étaient que 2,5 milliards en 2009. L’avenir sera donc rempli de ces objets que chaque individu portera sur lui : de la montre aux lunettes, en passant un jour par des vêtements eux mêmes connectés.

Adrien Ramelet

Adrien RAMELET

Etudiant en M2 Droit de l’économie numérique, passionné par les nouvelles technologies et plus spécifiquement par le cloud computing, l’opendata, les smartgrids et les robots. Vous pouvez consulter mon profil Logo Linkedin 1Logo Twitter 1 ,logo viadeo ou me joindre par Logo Mail1.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.