Le cyberespace, un élément au cœur de la défense

Le cyberespace se caractérise par un monde virtuel ou sont interconnectés un ensemble de terminaux (ordinateurs, portables, machines industrielles et équipement militaires…). Certains le considèrent comme le 5ème élément, en effet c’est un espace ou les risques représentent des enjeux, économiques, militaires, politiques voire même vitaux pour les États.

Source : http://lexpansion.lexpress.fr/

Source : http://lexpansion.lexpress.fr/

Les menaces émanant du cyberespace autrement dit les cyber-menaces représentent des risques : les cyberrisques. Ces derniers concernent tout le monde, que ce soit les particuliers, les civils, les entreprises et les États. Ces risques touchent aussi bien le patrimoine informationnel, économique et même physique de ces entités.

Pour le particulier ou le civil, il faudra protéger sa vie privée, ses données personnelles mais également ses biens physiques. Une intrusion dans votre ordinateur peut avoir comme conséquences un vol de vos données personnelles qui se traduira par des conséquences financières mais aussi la possibilité d’être victime d’un acte directement plus physique et matériel tel qu’un cambriolage.

Pour une entreprise, il s’agira de protéger son patrimoine informationnel (ses données stratégiques, son savoir-faire..), en effet le cyber-espionnage est une pratique de plus en plus répandue et plus discrète qu’un vol physique ou sabotage mais non sans conséquences pour l’entreprise. Sans compter les différentes menaces émanant des attaques informatiques liés aux programmes malveillants et pouvant nuire à leurs Systèmes d’Information.

Pour l’Etat, le cyber-espionnage est devenu une nouvelle arme, un nouvel élément de stratégie de défense. Cette dernière se doit de prendre en compte les menaces du cyberespace. En effet les intérêts vitaux de la nation y sont directement liés à savoir la protection des citoyens, des entreprises et des infrastructures étatiques. A l’heure actuelle où les attaques informatiques se joignent aux attaques physiques, les risques ne sont pas moindres. Ce sont des hôpitaux, des écoles, des centrales nucléaires voire même des bases militaires qui sont susceptibles d’être anéanties par des attaques informatiques notamment à travers le développement des « smartgrids » et de la domotique. Les menaces évoluent au même rythme (voire plus vite) que les technologies. Sans cesse de nouvelles « failles » sont trouvées et sont susceptibles de compromettre les intérêts de la nation.

C’est pourquoi tous les acteurs qu’ils soient publics, politiques et privés doivent agir ensemble pour lutter contre les menaces croissantes émanant du cyberespace au même titre que l’espace aérien, maritime et terrien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.