Internet.org, le curieux projet des géants du net

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Le 20 août 2013 l’association Internet.org a été lancée. Elle compte, en plus de Facebook, six autres membres fondateurs: Nokia, Samsung, Ericsson, l’éditeur de logiciels Opera, les fabricants de semi-conducteurs Qualcomm et MediaTek. Que se cache-t-il derrière cette curieuse « alliance des géants du net » ?

U234titled

Source : http://newsroom.fb.com/

Le but annoncé de cette association est d’apporter le Web à tous ceux qui n’y ont pas accès pour des raisons économiques et technologiques. Pour remédier à cette situation, les sept entreprises fondatrices entendent agir sur trois axes :

  • Rendre l’accès abordable : notamment par une baisse des coûts du transfert de données en développant par exemple des smartphones moins chers et plus efficace ;
  • Utiliser plus efficacement les données : afin de réduire le volume des transferts de données nécessaires au fonctionnement des applications mobiles ;
  • Aider les nouvelles entreprises à se connecter : développer et financer de nouveaux business modèles et services qui permettent aux gens de se connecter à Internet.

Les géants du secteur veulent faire sauter les freins au développement de l’Internet mondial tant par altruisme que par nécessité de faire grossir leur marché, cantonné jusqu’alors aux zones développées. En effet, par exemple l’Afrique et l’Asie, où respectivement 15 % et 27 % de la population ont un accès à Internet, sont les principales cibles de ce projet, permettant à ces différentes firmes d’accroitre leur marché respectif dans ces zones géographiques.

«Nous avons déjà investi plus d’un milliard de dollars pour connecter les habitants de pays en voie de développement, au cours des dernières années, et nous avons prévu de continuer», a expliqué Mark Zuckerberg lors du lancement de cette association. Mais derrière cette philanthropie affichée l’objectif du premier réseau social mondial est de dépasser les 5 milliards d’utilisateurs, de quoi assurer encore plus son hégémonie.

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *