Le marketing sensoriel nous en fait voir de toutes les couleurs

oeil

Source : http://feelitblogdotcom.wordpress.com/

Aujourd’hui, un indicateur clé pour toute société est de pouvoir se démarquer de ses concurrents… Le marketing sensoriel fait partie des éléments à ne pas négliger.

En effet, il est nécessaire de pouvoir se différencier.  Cette orientation marketing à fait son apparition il y a quelques années et sa particularité est de s’intéresser aux 5 sens : la vue, le toucher, l’odeur, le goût et l’ouïe.

Au-delà de la sensation, ce type de marketing nous fait vivre une expérience. Outre la sollicitation de plusieurs sens, il est nécessaire de s’interroger à l’atmosphère globale et à la façon dont interagissent les sens.

Afin de pourvoir créer un lien avec le consommateur, il est nécessaire d’établir une relation personnelle et forte. Il doit y avoir une véritable interaction entre l’entreprise et le consommateur : la notion de proximité est primordiale.

J’ai décidé de m’intéresser précisément à la couleur et son utilisation marketing. En effet, lorsqu’elle est utilisée à bon escient, elle peut amener à la séduction du consommateur. Le but étant d’accroître le bien-être de l’acheteur dans le but d’influencer favorablement son comportement vis-à-vis d’un produit ou au sein d’un point de vente. Le but final de cette stratégie est de déclencher un acte d’achat.

Notre sens le plus aiguisé est la vue, 80 % des stimuli que nous percevons sont visuels. Le premier contact que nous ayons avec un site, une marque, un produit… Est visuel. Le choix des couleurs influence les perceptions et les émotions. L’utilisation de bleu a des vertus calmantes alors que le rouge peut être perçu comme étant agressif, stimulant ou signe de passion.

Les valeurs symboliques varient selon les périodes et les cultures. Elles influencent le raisonnement, le ressenti et les jugements. En Chine, la couleur blanche est synonyme de deuil et de tristesse, alors qu’en occident elle correspond à la pureté, au bonheur et à l’union.

De plus, le fait de découvrir un univers coloriel influence les autres sens. Chaque consommateur, selon son vécu et sa culture possède son propre système de référence, sa propre perception. Il faut donc avoir une approche coloriel locale et non universelle.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.