Achetez en ligne et faites-vous livrer par votre voisin !

Les flux retail du géant Wal-Mart s’oriente vers une notion très tendance : l’économie participative. En effet, le concept consiste à utiliser les clients en magasin pour livrer, dans un rayon proche de leur domicile, les achats des cyberacheteurs.

Le projet de Wal-Mart illustre parfaitement l’évolution de la contribution du consommateur. Actuellement, les entreprises ont compris comment convertir le consommateur comme étant un prolongement de l’équipe. En effet, le consommateur devient un maillon de la chaîne dans l’externalisation des tâches simplifiées. Si l’on regarde le concept plus en détail, nous pourrions penser que c’est une façon détournée pour Wal-Mart d’alléger ses coûts logistiques tout en optimisant la rapidité de ses livraisons.

De shopper (acheteur) à shipper (livreur) une seule lettre change !

A customer leaves a Wal-Mart store in Rogers

Source photo : blogs.rue89.com

Les 4000 magasins Wal-Mart aux Etats-Unis accueillent des millions de clients. Une proportion d’entre eux accepterait avec certitude de jouer à la fois les acheteurs et les transporteurs. Afin que les clients en magasin soient tentés par l’expérience, Wal-Mart leur offrira une remise couvrant au minimum les frais de carburant. En contrepartie, le client aura pour mission de déposer les achats au domicile d’un cyberacheteur dans son voisinage proche.

Au regard de ces éléments, nous pouvons soulever le problème de la résistance potentielle des acheteurs en ligne. En effet, bénéficier d’une livraison par un professionnel identifiable par sa tenue, son véhicule, ses outils, son savoir-faire sont des marqueurs forts et rassurants. Alors que si l’on compare une livraison faite à son domicile par un parfait inconnu, on se trouvera forcément face à un décalage au niveau des usages. Ce concept n’en est qu’à ses balbutiements et si une mise en place est envisagée, elle ne sera effective qu’à horizon 2014 ou 2015.

Ce système de clients livreurs pourrait également mettre en exergue d’autres incidents juridiques et légaux comme le respect de la vie privée. De plus, n’oublions pas, que les systèmes de tracking (suivi) seront probablement moins performants que chez les experts. Quelques colis pourraient donc être amenés à disparaitre…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.