Vodafone et Ericsson développent une couverture mobile moins chère en milieu rural

En Egypte, Ericsson et Vodafone ont testé avec succès une nouvelle méthode pour construire des réseaux de télécommunication plus économes en énergie dans les zones rurales.

Dans certaines parties du monde où l’électricité n’est pas facilement accessible, les améliorations de l’efficacité énergétique sont considérées comme importantes, selon Anders Lindblad, président de la région Moyen Orient et Afrique chez Ericsson.

Le nouveau système qui s’appelle Ericsson Psi-Coverage a été testé avec succès sur le réseau 3G de Vodafone Egypt. Dans la première mise en œuvre sur le terrain, la couverture Psi diminue la consommation d’énergie de 40% grâce à la réduction de la quantité de radios utilisées pour une station de base 3G (3 radios avant contre 1 radio avec la technologie Psi). La technologie Psi-Coverage permet également de construire des réseaux dans des zones où ils ne pouvaient pas être construits auparavant.

vodafone_SergioSource : www.everystockphoto.com

L’inconvénient est que les stations de base qui ont mis à jour la nouvelle configuration de l’antenne n’ont pas la même capacité que les stations à configuration traditionnelle. Cependant, la capacité d’une configuration traditionnelle n’est pas nécessaire dans les zones rurales. En outre, grâce à un appoint utilisé sur la liaison montante, la suppression de deux des trois unités radio n’équivaut pas à la chute de la capacité des deux tiers.

Grâce aux économies réalisées par la faible consommation d’énergie, les opérateurs peuvent se permettre de construire des réseaux dans des zones rurales, qui jusqu’à présent n’ont pas été financièrement viables.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.