Un possible rachat du géant BlackBerry par la société Lenovo

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Dans une interview accordée aux Echos, en date du 11 mars 2013, le président-directeur général du groupe informatique Chinois Lenovo, Yang Yuanqing, s’est dit intéressé par le rachat de la société Research in Motion (RIM)fabricante du Smartphone BlackBerry, qui connait actuellement des difficultés. Analyse des opportunités de cette opération qui permettrait au géant Chinois de percer sur le marché des téléphones intelligents.

lenovo

Source : http://www.pocket-lint.com/news/50341/lenovo-possible-blackberry-buyout

Une telle opération de rachat ne serait pas une première pour la société Pékinoise. En effet, rappelons que cette dernière avait déjà racheté, en décembre 2004, la division PC d’IBM, ce qui lui a permis de devenir le numéro 1 du secteur, devant HP.

Le rachat de la société Canadienne produisant le BlackBerry pourrait permettre à Lenovo de croître dans le marché des Smartphones. Selon le P-DG de la société Chinoise « l’acquisition de BlackBerry pourrait éventuellement avoir du sens », même si celui précise qu’il « doit d’abord bien analyser le marché et comprendre quel est le poids exact de cette entreprise », ne faisant ainsi aucune déclaration officielle et n’alimentant que la rumeur d’un éventuel rachat. Rumeur qui n’est pas sans conséquence sur l’indice boursier de BlackBerry, puisque l’action du groupe Canadien a connu sa meilleure séance au Nasdaq depuis plus d’un mois, avec une augmentation de près de 14 % de son action.

Mais l’importance d’un tel rachat se joue sur le plan de la guerre des brevets dont les principaux fabricants de téléphones intelligents sont les belligérants. Rappelons en effet pour illustrer cette « bataille des brevets » les régulières rencontres devant les tribunaux entre Samsung et Apple, ou encore le rachat par Google de Motorola Mobility et de sa propriété industrielle (la société cible possédant au moment du rachat 17 000 brevets et ayant 7 500 autres en cours d’approbation), au cours de l’année 2011. Ainsi l’importance du rachat de la société Canadienne est à placer à ce niveau, d’autant qu’au cours de l’année 2012, dans un document à destination de la Security Exchange Commission, le régulateur Américain des Marchés financiers, BlackBerry a estimé sa propriété intellectuelle à 3 357 brevets, estimés  à un montant de 3,37 milliards de dollars.

Ainsi le rachat de BackBerry permettrait à la société Lenovo d’acquérir des parts non négligeables sur le marché du téléphone intelligeant, tout en prenant un avantage stratégique dans la guerre que se livre les fabricants en matière de brevets. Affaire à suivre…

Lien vers l’interview de Yang Yuanging : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202623184414-y-ang-yuanqing-les-entreprises-chinoises-n-investissent-pas-assez-dans-l-innovation-545711.php

Nicolas Milinkiewicz

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *