Instagram et la vente de photos privées

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Le 16 décembre 2012, Instagram annonce un changement de ses conditions d’utilisation  selon lequel, à partir du 16 janvier 2013 :

« Vous acceptez qu’une entreprise ou toute autre entité puisse nous (Instagram) payer pour afficher votre nom d’utilisateur (…) et vos photos en lien avec des contenus publicitaires ou sponsorisés, sans que cela vous donne droit à une compensation ». 

Un changement de politique survenant 3 mois après l’acquisition d’Instagram par le géant Facebook, et qui a rapidement déclenché la fureur de certains de ses utilisateurs.

http://techcrunch.com/2012/09/06/facestagram/

Cependant, deux jours après, Instagram se justifie et explique ces changements de conditions d’utilisation, apparemment mal interprétés par les internautes, avant de finalement jeter l’éponge, le vendredi 21 décembre, et revenir aux conditions initiales.

Les nouvelles règles d’utilisation auraient permis au site de vendre les photos de ses membres à des fins publicitaires sans contrepartie pour l’auteur, ni avis de ce dernier. Autrement dit, poster ou publier des photos sur Instagram, revenait à céder ses droits sur les photos en ligne (même si l’on en restait propriétaire).

Seul moyen d’y échapper : supprimer son compte avant le 16 janvier 2013. Nombreux étaient les utilisateurs à menacer de quitter le réseau social mardi, le 18 décembre.

Suite à cette réaction agitée des internautes, le PDG du réseau, Kevin Systrom, explique sur son blog officiel : « Notre intention n’est pas de vendre vos photos. Notre intention était de vous communiquer que nous aimerions faire l’expérience de publicités innovantes. Nous allons travailler sur une mise à jour des termes pour nous assurer plus de clarté sur ce point« .

Aux dernières nouvelles, suite au retour des utilisateurs, Kevin Systrom vient finalement d’annoncer que les conditions générales, concernant l’utilisation des photos, ne seront pas modifiées « pour l’instant » et que la section « publicité » est ramenée à sa version originale en vigueur depuis le lancement en 2010.

Cela ne durera cependant pas éternellement car Instagram prévoit de diffuser de nouvelles règles d’utilisation courant janvier.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *