Le Raspberry Pi, un ordinateur à 35€

Le Raspberry Pi est un ordinateur de la taille d’une carte bancaire dont les premiers exemplaires sont venus enrichir le monde numérique le 29 février 2012. Il est commercialisé pour une trentaine d’euros par la Raspberry Pi Foundation.

 

Une fois en sa possession, l’utilisateur choisi la distribution Linux de son choix parmi celles spécialement adaptées, en particulier pour leur gestion équilibrée des ressources. La carte n’offre pas en effet des performances équivalentes à celles des ordinateurs classiques et nécessite quelques ajustements logiciels. Elle autorise toutefois l’exécution des tâches bureautiques habituelles, incluant la lecture de vidéos en 1080p.

A ce titre, les connectiques présentes sont intéressantes: sorties hdmi, RCA et audio, deux ports usb 2.0 ainsi qu’un port ethernet.

Le stockage est assuré par une carte SD que la fondation propose désormais à l’achat. Il appartenait auparavant à l’acheteur de graver lui-même le système d’exploitation sur la carte. L’opération n’était pas spécialement complexe mais elle pouvait restreindre l’accès à l’ordinateur aux seuls initiés. Il s’agissait là d’un paradoxe pour la fondation dont l’objet est de faciliter l’accès à l’informatique.

Plus spécialement, la Raspberry Pi Foundation a pour objectif de promouvoir l’apprentissage de la programmation. Si on en entrevoit aisément les bénéfices (chaque utilisateur présente un potentiel d’innovation), on peut s’interroger sur le supposé désintéressement de la fondation. En effet, l’un de se créateur, Eben Upton, travaille pour Broadcom, un fabricant américain de semi-conducteurs… fournisseur de la puce qui anime la carte.

S’agissant des composants électroniques, l’ordinateur est mû par un processeur ARM 700Mhz, overclockable à 1Ghz. Il est épaulé par 512Mo de mémoire vive (initialement 256Mo). Les ports GPIO (ports d’entrée/sortie) permettent d’y raccorder des micro-contrôleurs. Cette fonctionnalité multiplie les possibilités d’utilisation de la carte (station météo, applications domotiques variées), d’autant que sa consommation initiale ne dépasse pas 4 watts.

Le faible coût du Raspeberry Pi le rend abordable pour beaucoup d’organisations. Bien qu’il ne soit pas question d’une révolution technologique, il s’agit toutefois bien d’un bouleversement significatif. Il est certain que l’ordinateur sera à l’origine de nouveaux usages. L’arrivée de concurrents aux buts lucratifs clairement affichés conforte cette prévision.

Photos : edudemic.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.