Le paiement biométrique mis à l’épreuve jusqu’en mars

Depuis octobre, grâce à la société lilloise Natural Security, il est possible de payer ses achats grâce à son doigt.

Source : lavoixdunord.fr

Pour l’heure, seuls certains volontaires, clients de la Banque Accord et détenteurs d’une carte Accord peuvent tester ce nouveau mode de paiement.

Pour pouvoir utiliser cette technologie, il faut avoir une carte bancaire et un étui spécial qui permettent une communication sans fil jusqu’au terminal de paiement. Pour que cela fonctionne, l’utilisateur doit avoir préalablement enregistré son empreinte ou son réseau veineux auprès de sa banque.

Lorsque cela est fait, le client, qui doit avoir sa carte sur lui, n’a qu’à poser son doigt sur le lecteur biométrique qui va lire l’empreinte ou le réseau veineux, envoyer un signal à la carte pour vérifier que l’empreinte est celle qui a été enregistrée sur sa carte lors de son passage à la banque. Si l’empreinte ou le réseau veineux est bien celui stocké sur la carte, un signal est alors renvoyé au lecteur qui valide le paiement des achats.

L’’utilisateur n’a plus besoin de saisir de code ni de sortir sa carte mais grâce à la biométrie, la sécurité est renforcée car seul le propriétaire de la carte peut l’utiliser et les données biométriques ne sont enregistrées que sur cette carte.

Les données personnelles des utilisateurs sont en effet stockées sur la puce de leur carte bancaire seulement. Ainsi, les recommandations de la CNIL sont respectées car cette pratique « assure un respect total de la vie privée » selon Cédric Hozanne, directeur général de la Natural Security.

Au Auchan de Villeneuve d’Ascq, le test est réalisé au moyen de lecteurs de réseaux veineux et chez Leroy Merlin à Angoulême les lecteurs vérifieront l’empreinte digitale à partir de fin novembre.

La CNIL a accordé un délai de six mois, jusqu’en mars, pour tester les deux méthodes de sécurité – clé biométrique issue du réseau veineux ou de l’empreinte digitale – et si tout est conforme, le dispositif sera élargi.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.