Un appareil serait capable de diriger des objets avec la seule “puissance de nos pensées”

Les scientifiques japonais de l’entreprise ATR, basée dans la ville de Kyoto, ont inventés un appareil capable de diriger des objets uniquement à l’aide de la puissance de la pensée.

Cet appareil devrait faciliter la vie quotidienne des gens isolés et des personnes âgées ayant des capacités réduites. L‘appareil ressemble à un bonnet avec des fils et des détecteurs qui lisent les moindres hésitations dans la circulation du sang et dans les impulsions de l’encéphale. Selon l’entreprise ATR, le lancement de la production industrielle de cet appareil peut débuter vers 2020.

Pendant l’utilisation du prototype, nommé Network Brain Machine Interface, on remarque bien qu’il suffit qu’une personne s’imagine les mouvements qu’elle veut faire avec la main gauche ou droite pour que l’appareil transforme cette pensée en actions réelles.

Ainsi pendant l’étude, une personne pouvait, seule avec sa pensée, mettre en marche son fauteuil roulant dans la direction qu’elle souhaitait, ouvrir les rideaux, allumer et éteindre la télévision ou la lumière dans la pièce.

Les informations des impulsions de l’encéphale sont enregistrées par l’appareil et sont ensuite transférées vers la base de données, où elles sont analysées. C’est la base de données qui va ensuite donner l’ordre d’exécution. Les objets dans la pièce sont équipés d‘appareils qui peuvent également lire des informations de la commande.

La passage de l’idée à l’action prend à l’heure actuelle entre six à douze secondes. Cependant, dans trois ans, les concepteurs comptent diminuer cette vitesse à une seconde. Actuellement, la réussite de l’exécution des ordres s’élève à 70-80 %.

Il faut bien rappeler que des machines, pouvant lire les impulsions de l’encéphale et capables de faciliter la vie des invalides, sont étudiés au Japon depuis bien longtemps. Les Japonais sont considérés comme les premiers au niveau mondial à rendre possible la transformation d’une pensée en un mouvement réel et physique.

Au Japon, l’innovation et la mise en place de tels projets sont financés par le gouvernement japonais. À l‘origine de toutes ces études, on trouve la technologie du travail sur les ondes de l’encéphale à travers un réseau de détecteurs. Grâce à cette technologie, il est désormais possible de diriger les télévisions, les portables, les ordinateurs et l’ensemble des appareils ménagers.

Parmi d’autres systèmes de “lecture“ des pensées on peut citer la navigation satellite. Par exemple pendant un voyage, il serait assez simple pour le conducteur de penser à la nourriture pour que le navigateur recherche le restaurant le plus proche. Les climatiseurs pourraient aussi comprendre sans devoir parler, si la température de la pièce où se trouve une personne est agréable ou s’il faut la régler.

Cependant, cette technologie est surtout demandée chez les personnes avec des capacités partiellement ou entièrement réduites.

Ainsi, en 2010 les ingénieurs du centre de laboratoire BSI-Toyota ont également présenté l’interface, permettant de diriger le fauteuil roulant à l’aide des impulsions cérébrales. Ces études ont intéressé quelques hôpitaux japonais et étrangers, qui ont l’intention d’utiliser les nouveaux fauteuils pour les patients.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.