La santé mobile améliore notre quotidien

Terme en vogue la santé mobile ou MHealth a de plus en plus de succès en Occident. Nouvelle mode dans un monde qui se veut de plus en plus sain ou vraie avancée pour la santé publique ?

Avec plus  de 17.000 applications, la santé mobile est en pleine expansion. En 2011 la recherche d’information santé sur smartphone a augmenté de 134%. D’après une étude de PriceWaterHouse and Coopers  le marché de la santé mobile représentera  23 milliards de dollars en 2017 aux USA. Et le marché européen serait encore plus conséquent.

Voici quelques exemples d’applications concrètes de santé mobile.

  • La société israélienne LifeWatch Technologies a développé un smartphone médical doté de capteurs permettant de suivre son état de santé en procédant soi-même à des tests de suivi tels que prise de température, suivi de la glycémie et  réalisation d’un électrocardiogramme en 30 secondes détectant d’éventuels troubles du rythme cardiaque. Il surveille également le sommeil et remonte le moral quand il est en baisse. Et il peut également transférer toutes ces données à un serveur relié à un centre d’appel.
  • La start up française Withings distingué par un prix de l’innovation a développé un brassard gonflable relié par un câble à un Smartphone ou une tablette et qui permet de surveiller la tension et d’interpréter les résultats quotidiens.
  • L’Ipad est ulitisé dans certains blocs opératoires : Planches d’anatomie, cas cliniques, accès aux clichés (radios, scanners..) du patient, rapport sur le déroulement de la chirurgie réalisé en temps réel… L’ensemble du dossier médical du patient pourrait aussi être consulté en cours de chirurgie si besoin.

La santé mobile a des très forts potentiels. Reste à les développer et à réglementer ses usages afin d’éviter toute dérive.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.