Quand le M2M s’invite à la pause café

L’Internet des Objets a déjà fait couler beaucoup d’encre, cependant malgré un potentiel évident, son utilisation restait encore expérimentale et abstraite. Mais certaines applications concrètes sont entrain d’émerger. A l’image de Nespresso qui s’est allié à Orange Business Services pour proposer une nouvelle génération de machines à café “connectées”, baptisées Aguila et Zenius. Intégrant une carte SIM, elles communiquent via le réseau mobile.

Désormais, grâce à l’intégration de ce dispositif M2M (Machine to Machine), Nespresso reçoit des rapports de diagnostics sur les usages de la machine, notamment sur les produits les plus consommés. Son service client peut alors ajuster la prochaine livraison de capsules, sans nécessité le passage d’un technicien ou l’envoi d’une commande par l’entreprise.

Même principe pour la technique : des diagnostics réalisés à distance vont permettre une maintenance préventive en fonction des risques de panne que présente chaque machine. Autre avantage, lorsque le préventif ne suffit pas, le technicien pourra toujours diagnostiquer le dysfonctionnement à distance et venir avec le bon composant à changer.

Une nouvelle manière d’envisager le SAV, se traduisant par un gain de temps (donc d’argent) et une amélioration de l’expérience client, deux des principales promesses de l’Internet des Objets.  Réservé à sa gamme professionnelle, il y a fort à parier que Nespresso étudie déjà les perspectives de prolongement avec sa gamme pour particuliers.

Sources :

http://www.usinenouvelle.com/article/orange-et-nespresso-integrent-le-m2m-dans-des-machines-a-cafe.N169192

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.