Google contre les attaques gouvernementales

Google a lancé sa nouvelle application qui alerte les internautes lorsque leur compte devient l’objet d’attaques provenant de sources gouvernementales.

L’application fait partie du revirement opéré par Google concernant sa politique de protection des utilisateurs, afin d’éviter la violation de leurs comptes après l’intervention du gouvernement.

Le nouveau système fonctionne comme suit: Google repère des activités suspectes sur le compte d’un utilisateur et qui lui apparaissent  susceptibles de cacher l’ingérence de l’État. Il en informe alors l’utilisateur par l’intermédiaire d’une légende en haut de la page du navigateur.

L’avis sera essentiellement basé sur une probabilité raisonnable que l’attaque pirate de l’entreprise émanait des acteurs étatiques et met en garde l’utilisateur d’augmenter le niveau de protection de son compte. « On est constamment vigilants pour toute activité malveillante sur nos systèmes, et spécialement quant aux tentatives de tiers à entrer sans permission dans les comptes d’utilisateurs. Lorsque nous avons des informations spécifiques, -soit sur les plaintes des utilisateurs, soit à partir de notre propre recherche – on  affiche clairement les messages d’avertissement et on pose des obstacles, afin d’empêcher ces acteurs de nuire. Aujourd’hui, nous faisons un pas en avant au profit de ces utilisateurs, lesquels on considère comme cibles probables de la surveillance gouvernementale ” comme il est mentionné dans un poste d’Eric Grosse, vice-président de Google en matière de sécurité, sur le blog officiel de la société.

L’initiative vise à protéger les utilisateurs de Google situés dans des pays sensibles. En effet, bon nombre d’utilisateurs vivant dans un pays gouverné par un régime autoritaire pense qu’ils deviennent l’objet de surveillance électronique par le gouvernement. M.Grosse a quand même refusé de révéler comment l’entreprise est en mesure de vérifier si une attaque particulière provient du gouvernement ou des pirates agents privés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.