Lutte contre le monopole : Google a un mois pour présenter ses solutions à l’Europe

En mai 2012, la Commission européenne a révélé une enquête sur les pratiques commerciales de Google. Quatre d’entre elles sont préoccupantes dans le sens où elles peuvent être considérées comme un abus de position dominante. Les quatre sujets de préoccupation cités par le commissaire à la concurrence sont les suivants :

1)   Dans les résultats de recherche de Google, la société affiche des liens vers ses propres services de recherche « verticaux ». On peut remarquer une différence avec les liens qui pointent vers ses concurrents. Selon le vice-président de la Commission européenne et commissaire à la concurrence Joaquin Almulia, le risque est que cela puisse entraîner un traitement préférentiel par rapport à ceux des services concurrents, qui peuvent être lésés par la suite.

2)   Google copie certains contenus présents sur des sites tiers, parfois sans leur autorisation préalable. Google s’approprie « les bénéfices des investissements des concurrents » explique Joaquin Almunia. « Cela pourrait réduire les incitations des concurrents à investir dans la création de contenu original pour le bénéfice des utilisateurs ».

3)   Les annonces de recherche : les résultats de recherche sont problématiques pour la Commission.  Google aurait des accords exclusifs avec certaines sociétés, cette exclusivité empêcherait la concurrence de fournir des services équivalents.

4)   Le quatrième sujet est sur la portabilité des campagnes publicitaires AdWords vers des plateformes concurrentes. Il est possible que Google impose des restrictions contractuelles sur les développeurs de logiciels dans le but de les empêcher d’offrir des outils permettant de transférer leur campagne AdWords vers d’autres plateformes.

Google a donc un mois pour présenter ses solutions à l’UE afin d’éviter de potentielles amendes.  Dans le cas contraire, la Commission européenne et le commissaire à la concurrence vont continuer l’enquête sur le potentiel abus de position dominante.

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.