En Angleterre, un projet de loi met à mal la vie privée sur internet

L’été dernier, le gouvernement britannique avait autorisé les autorités à couper l’accès aux réseaux sociaux et aux communications mobiles pour désorganiser les manifestants lors de regroupements.

Cette année, le gouvernement britannique va demander au parlement d’adopter une loi qui obligerait les fournisseurs d’accès internet à surveiller en temps-réel, toutes les communications électroniques afin d’alerter, au besoin, la police et les services de sécurité. Cette loi concernerait l’ensemble des personnes résidant en Grande-Bretagne.

Cette loi va modifier la situation présente, les personnes faisant l’objet d’une surveillance de leurs communications ne seront pas forcément celles qui le sont, dans le cadre d’une enquête.

Selon le gouvernement britannique, il est nécessaire que la police et les services de sécurité soient capables d’obtenir des données de communications dans certaines circonstances afin de lutter contre les crimes les plus graves et le terrorisme.

Le nouveau régime de surveillance n’inclut pas la surveillance du contenu d’une conversation téléphonique ou d’un e-mail. Les données de communication faisant l’objet d’une surveillance seront : l’heure, la durée d’appel et les numéros de téléphone ou adresse e-mail en cause.

Cependant, le nouveau régime de surveillance ne cible pas seulement les terroristes ou les criminels, mais aussi les données de communications des toutes les personnes résidant en Grande-Bretagne.

Le directeur des Big Brother Award, Mr Nick Pickles, a jugé que “c’est une attaque absolue contre la vie privée sur Internet et il n’est absolument pas dit que ça va améliorer la sécurité du public”.

Si cette loi est adoptée, elle posera des problèmes de conformité avec la CEDH et la directive de l’Union Européenne, relative à la protection des données personnelles…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.