L’internet et la propagande politique

Dans leur stratégie de communication les politiques et détenteurs du pouvoir utilisent différents supports , pour se se mettre en scène et s’adresser aux gouvernés. On a constaté avec les années qu’internet  n’est qu’un moyen complémentaire  parmi les nombreux canaux utilisés par les politiques pour divulguer l’information tel que télévision, radiodiffusion, presse écrite etc.

Internet  grâce à son système de réseaux réceptionne et redistribue l’information au plus grand nombre, chacun ayant la possibilité de participer à la chaine de  « redistribution » de l’information, que ce soit pour son camp politique ou celui de l’adversaire ; l’amplification de la redistribution des informations est alors proportionnelle au nombre de personnes connectées. cela explique de ce fait  l’importance d’être représenté sur la toile pour optimiser au mieux ses chances d’être vu et entendu, et au mieux d’être élu. Le public qui a la base était le destinataire du message devient de ce fait  un acteur  central dans sa divulgation. Sur internet, les politiques utilisent deux catégories d’outils pour atteindre la masse: Il s’agit  d’une part de l’utilisation faite par eux des sites Internet spécifiques  qui constituent  le portail de visibilité et d’ouverture du candidat sur le monde , et d’autre part, l’utilisation d’autres modalités de communication comme les groupes de discussion et chat, les liste de diffusion, les réseaux sociaux ( tweeter, facebook etc), les blogs, le podcasting, la web-tv etc.

Ces différents espaces d’expression politique participent  activement  l’enracinement de la liberté d’expression, et par ricochet d’une démocratie libre qui  consacre la liberté de communication au sein du désormais « village planétaire ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.