Les Serious Games : l’avenir dans l’enseignement de la médecine ?

L’utilisation des serious games comme outil de formation dans les milieux professionnels se développent de plus en plus. Ces outils de formation peuvent-ils être utilisés en médecine ?

A l’heure où un chirurgien américain peut opérer un patient qui se trouve Outre-Atlantique, on peut réfléchir à la pertinence d’utiliser le serious game comme outil de formation en médecine.

Aux Etats Unis certains hôpitaux forment leurs médecins et infirmiers grâce à un serious game nommé Pulse. Développé par l’Université Texas A&M Corpus Christi et Breakaway ce serious game est sans doute le plus cher au monde avec un coût de développement de 10 millions de dollars.

Il plonge le personnel soignant dans un monde médical virtuel et reproduit les contraintes matérielles rencontrées en milieu hospitalier ou non, ainsi que les réactions physiologiques des patients.

Ce jeu propose d’améliorer la formation du personnel soignant en étant confronté à toutes sortes de situations. Il s’agit non seulement de permettre au personnel soignant de s’entrainer virtuellement sur des cas nouveaux ou rares avant de les rencontrer en situation réelle, mais aussi d’apprendre à mieux se connaitre en situation de stress et de pouvoir ainsi appréhender ses propres réactions.

Au-delà du simple développement des compétences du personnel soignant, on peut aussi s’interroger sur les bénéfices des serious games pour un meilleur accès et partage des techniques et du savoir médical.

Selon le Dr Claudia L. Johnston vice-présidente associée pour le développement de projets spéciaux à l’Université Texas A&M Corpus Christi Texas : “ le serious game est l’avenir de l’enseignement de la médecine. Si on considère qu’un étudiant de 21 ans passe 10.000 heures par an sur son téléphone 20.000 heures devant sa télé, 20.000 heures à jouer aux jeux vidéo, et moins de 500 heures à lire, on peut dire que Pulse répond aux changements liés à la manière d’apprendre des nouvelles générations ”.

L’avenir du serious game semble assuré puisque le marché devrait représenter 10 milliards d’euros  en 2015.

 

Pulse Serious Game santé – simulation 3D d\’un hôpital

Nathalie Kosciusko Morizet soutient le Serious Game Medical à iLumens

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.