La robotique au service de la téléprésence

La téléprésence, regroupant plusieurs techniques permettant de simuler la présence physique d’une personne, est de plus en plus utilisée dans l’organisation de réunions à distance. Contrairement aux systèmes classiques de visioconférence, grâce au dispositif de téléprésence toute la scène d’une réunion quelconque peut être filmée simultanément par plusieurs caméras et permet ensuite de voir tous les participants, d’observer leurs réactions et leurs échanges de regards.

Depuis 2010, de nouveaux dispositifs de téléprésence robotisée apparaissent.

Ces dispositifs de téléprésence sont dorénavant équipés de caméras frontales enregistrant en temps réel des images et retransmettant le visage de

participants, ainsi que leurs voix; ce qui nous permet de participer à des réunions sans y être comme avec les systèmes de vidéoconférence fixes.

Cependant, selon les constructeurs, la téléprésence robotisée souligne l’importance du mouvement dans l’interaction.  La vitesse moyenne de

déplacement d’un robot s’élève à six kilomètres par heure.

Le robot est contrôlé à distance, il est doté de roues, et se dirige depuis un navigateur internet. Il existe en plusieurs formats,

notamment QB Anybots et Jazz de Gostai par exemple.  Pour contrôler la machine, il suffit de se servir des touches directionnelles de son

clavier d’ordinateur pour la faire avancer ou reculer. La connexion peut s’effectuer via le Wifi de la société qui souhaite l’utiliser.  Le robot possède son propre

écran LCD, qui affiche la webcam de son conducteur.

L’appareil utilise une batterie en ion lithium, qui lui permet de fonctionner pendant six à huit heures.

Cette forme de téléprésence favorise l’implication et simplifie les sections de travail à distance mais le prix reste élevé, il coute au minimum 15 ,000 dollars.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.