Le Local Shopping au service des boutiques Offline

En septembre dernier, Google lançait officiellement son nouveau service de Local Shopping en France. D’autres acteurs se sont également implantés dans l’Hexagone. Petit tour d’horizon sur ce nouveau secteur d’activité en plein boom et rappel sur le fonctionnement de ce service.

Qu’est-ce que le Local Shopping ?

Il s’agit d’un nouveau service de référencement et de comparaison de prix appliqué au commerce classique. Ce service s’appuie donc sur deux fonctionnalités indispensables pour une adaptabilité aux enseignes physiques : la géolocalisation et la gestion des stocks et prix en simultanée.

Plus concrètement, il est désormais possible pour un internaute d’avoir accès en temps réel aux stocks et prix de son magasin le plus proche.

Google Shopping


Etude de fonctionnement via l’exemple Google Local Shopping

Le comparateur de prix en ligne Google Shopping intègre une nouvelle fonctionnalité remontant des informations de Local Shopping. En d’autres termes, lorsqu’un internaute cherche une référence produit, le moteur de Google liste, comme depuis toujours, les boutiques Online, mais désormais également les boutiques Offline. Les informations de prix et de stock remontent également dans l’interface utilisateur.

Local Shopping

Au niveau Backoffice, le processus ne diffère guère du référencement classique sur comparateurs. Le commerçant transmet toujours un flux produit (xml ou .txt) à Google, mais il y intègre en plus les prix et stocks disponibles pour chaque point de vente.

Le tout Online passera d’abord par le Offline

Seules les enseignes importantes utilisant un progiciel de gestion (type PGI/ERP) auront la possibilité de générer et mettre à jour ce flux. Les petits commerçants indépendants risquent donc une fois de plus de perdre une partie de leur clientèle lorsque ce service se sera démocratisé.

Il suffit de rappeler que 90% des achats s’effectuent toujours en Offline et on comprend mieux l’intérêt d’un tel service. En donnant des informations sur les prix et les stocks, le commerçant se donne le pouvoir de mieux capter les acheteurs utilisant internet ou leur mobile comme source d’information sur le produit avant d’effectuer leur choix en magasin.

D’autres acteurs déjà existant.

Bien que ce service n’en soit encore qu’à ses débuts, d’autres acteurs le proposent déjà depuis plus longtemps que Google. Prenons l’exemple de Milo.com, racheté en 2010 par eBay et qui est déjà bien implanté aux USA. En France, il existe une jeune Start-Up, Shopping Adventure, qui a également choisi de se positionner sur ce nouveau créneau. Néanmoins, les principaux comparateurs de prix en ligne doivent déjà être en train de réfléchir à la mise en place d’un tel service qui, soyons en sur, s’imposera dans les mœurs. Ce n’est qu’une question de temps…

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Viconio dit :

    Il y a d’autres acteurs sur ce marché en France, notamment http://www.WeAreTheShops.Com qui propose en plus un service unique et gratuit de réservation de produit en boutique.

  2. Benoliel dit :

    Je suis le co-fondateur de Shopping Adventure.
    Merci de nous citer au coté au coté de Google Local et Milo.
    Notre site http://www.shoppingadventure.fr sera en ligne la semaine prochaine à l’occasion des soldes avec une petite centaine de marques.
    J’espère que notre nouveau site vous plaira

    Jerome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.