Les « green Datacenters », la voie lancée par IBM

Le développement durable est désormais sur tous les fronts et les green IT apportent des solutions d’améliorations des datacenters tant au niveau de la technologie que de l’architecture.

Les datacenters ou centres de traitement de données informatiques servent à traiter de l’information sur les entreprises ; ils seront par exemple utilisés pour gérer les bases de données des moyennes entreprises.

Avec un espace de stockage alloué à chacun, les datacenters se présenteront comme des locaux rassemblant plusieurs « armoires » ou baies servant à stocker de l’information, effectuer des sauvegardes ou encore héberger le serveur de site internet.

Compte tenu de la confidentialité de certaines informations ces locaux sont fortement sécurisés et utilisent de gros moyens pour prévoir les incendies. Ces données doivent être accessibles à tout moment et bénéficier d’une protection optimale contre les risques de coupures ou d’intrusion malveillante.

Etant donné la grande quantité d’énergie que dégagent ces datacenter, IBM est le premier à mettre en valeur le lien entre datacenter et développement durable. Il inaugure ainsi, dans le cadre de l’initiative « IBM Big Green », le 9 Septembre 2008 son premier Green data center à Montpellier qui jusque là n’existait que virtuellement.

Cette démarche a pour principal objectif une optimisation des méthodes de gestion des datacenter (refroidissement, circulation/distribution de l’air, utilisation du  free-cooling…) dans le but de réduire leur consommation énergétique.

Cette optimisation porte essentiellement sur 3 aspects : optimisation des structures existantes, optimisation du contenu informatique, optimisation des couches logicielles et toujours dans un but écologique.

Le Synthec Numérique a, sur ce sujet, publié son sixième livre vert intitulé « Datacenters et développement durable », ou un ouvrage qui présente l’état et les perspectives des technologies numériques. On y retrouve également des recommandations toujours dans l’optique d’une optimisation avec des mesures dites « vertes ».

La conférence mondiale sur les green datacenter se tiendra à San Diego le 31 janvier 2012, ce qui contribue à propager les Green IT et à peut être à une augmentation des datacenters écologiques.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.