Les nouvelles technologies au service de la magie

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

La réalité augmentée a déjà envahit le monde du tourisme ou celui des publicités, véritable mine d’or pour les publicitaires, elle permet en effet, d’effacer cette frontière entre le réel et le virtuel en introduisant des images virtuelles dans notre monde en temps réel.

C’est pour cette raison que de plus en plus d’artistes s’intéressent à la réalité augmentée, et s’il y a bien un milieu dans lequel cette technologie pourrait nous séduire, c’est bien celui de la magie. Marco Tempest, « techno-illusionniste »,  se sert de cette technologie pour transporter ses spectateurs dans son monde.Finit les capes, baguettes et haut de forme, aujourd’hui les mallettes de super magiciens devront contenir : un ordinateur portable, un projecteur, une caméra EyeToy de PS3 modifiée et un système de marqueurs infrarouges.

De plus, si les magiciens avaient l’habitude de ne pas dévoiler leurs « trucs », aujourd’hui, les « cyber-magiciens » créent des logiciels dédiés à l’élaboration de tours de magie. Ainsi, les illusionnistes du monde entier ont à leur disposition ces outils numériques au service de leur création. Ces logiciels sont, le plus souvent, des logiciels libres que chacun peut améliorer et partager à son tour. Tout le monde peut donc contribuer à l’élaboration de ces logiciels qui permettent aux « cyber-magiciens » de nous en mettre plein les yeux… ou pas…

En effet, la réalité augmentée est maintenant utilisée dans tellement de domaines qu’elle fait presque partie de notre quotidien… Peut-on encore être séduit par ces tours de magie High-Tech alors que nous possédons cette technologie dans nos salons ou sur nos smartphone ? Je vous laisse y réfléchir en regardant le numéro de Marco Tempest – Magic Projection.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *