Fraudes bancaires et internet font bon ménage

En 2010, les fraudes bancaires sur internet ont explosées. Le montant des tentatives de fraudes à dépassé les 700 millions d’euros et le montant total détourné aurait dépassé les 40 millions d’euros.

Cette explosion des fraudes bancaires en ligne est bien sûr le reflet de la montée en puissance du e-commerce, qui permet la mise en œuvre de nouvelles techniques de cybercriminalité.

Pour comprendre comment il est possible d’être la victime de cyber fraudes bancaires, il est important de connaître les différentes méthodes de paiement en ligne actuellement en place. Les sites anglo-saxons notamment collectent et stockent les coordonnées de leurs clients pour ensuite les transmettre à un intermédiaire de paiement. Cette manière de procéder permet à l’internaute de ne pas entrer ses cordonnées bancaires à chaque utilisation.
En France en revanche, la plupart des sites marchands préfèrent transférer les cordonnées bancaires de leurs clients vers des plateformes de paiement sécurisé, chargées de les transmettre aux banques puis de les conserver.

Les cybercriminels adeptes de la fraude bancaire en ligne réussissent donc à récupérer le numéro de carte bancaire pour ensuite usurper l’identité de son détenteur, et ainsi effectuer des achats en toute impunité.

Ces Hackers réussissent donc à intercepter les informations bancaires soit via les espaces de stockage des sites marchands, soit par la technique du phishing ou hameçonnage, qui consiste à remplacer l’interface du site consulté par une fausse interface capable de récupérer les données tapées

Afin de se défendre contre cette menace de plus en plus présente, les sites marchands ont aujourd’hui la possibilité de se doter de systèmes de sécurisation, comme la solution 3D-Secure.
Celle-ci fonctionne de la manière suivante : la banque déclenche l’authentification du client en lui envoyant par sms un code confidentiel à 4 chiffres, valable uniquement une fois. En saisissant ce code, l’utilisateur prouve son identité.

Aujourd’hui heureusement, d’autres solutions voient le jour, telles que des cartes bancaires pensées spécifiquement pour le m-paiement : celles-ci, dotées d’un petit écran et d’un clavier devraient délivrer un code à usage unique pour réaliser des paiements en ligne sécurisés.

 

Sources : Le figaro et Le journal du net

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.